Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

C'est la nouvelle liqueur française dont vos boissons ont besoin. Si vous pouvez l'obtenir.

C'est la nouvelle liqueur française dont vos boissons ont besoin. Si vous pouvez l'obtenir.

Il va sans dire que les Français prennent leur parfum au sérieux. Il n’est donc pas surprenant qu’une marque française de spiritueux se tourne vers l’industrie du parfum pour s’inspirer. H. Theoria est l’enfant rêvé de Camille Hedin et Marlène Staiger, deux amies qui ont tempéré des notions gustatives de parfum et d’émotion dans une trilogie fascinante de nouvelles liqueurs françaises.

Staiger a fréquenté une école française de troisième cycle pour étudier les parfums, les cosmétiques et les saveurs culinaires, tandis qu'Hedin est diplômé de l'EDHEC, l'une des principales écoles de commerce en France, et a travaillé en tant que responsable de la boutique gastronomique Lenôtre à Paris. Les deux ont été présentés en 2011 par un ami commun alors qu'ils pique-niquaient sur les bords de Seine. La chimie instantanée a frappé, et Staiger a parlé à Hedin de son idée de créer des spiritueux inspirés par les parfums.

Le nom H. Theoria dérive du grec «H», qui représente le lien entre la matière et l'esprit, et «theoria», qui se traduit par l'observation. Les spiritueux en petits lots de la marque sont créés avec des épices, des herbes, des fleurs et des racines du monde entier. Ces ingrédients sont individuellement macérés dans de l'alcool et de l'eau pendant huit à dix semaines, puis distillés dans un alambic vieux de plusieurs décennies. Le liquide obtenu est ensuite trempé pendant quatre semaines avant la mise en bouteille finale.

«J’ai eu la chance de travailler avec Gabriel Boudier, le micro-distillateur en Bourgogne», déclare Staiger. «De mon temps en tant que stagiaire en recherche et développement là-bas, j'ai renoué avec l'entreprise pour demander des macérations d'ingrédients. Non seulement ils ont accepté de les envoyer, mais ils ont par la suite acheté des actions de H. Theoria. Leur soutien, malgré nos désirs fous, s'est renforcé au fil des ans.

Chaque cépage de H. Theoria tire sa douceur du saccharose naturel présent dans les betteraves à sucre. Les trois expressions - Procrastination, Hystérie et Perfidie - ont été inspirées par les sens, les souvenirs et les émotions. Lorsqu'il est abordé avec une touche proustienne, il peut constituer une façon élégante de boire vos sentiments. Au moins c’est l’idée.

La procrastination, qui commence par des notes boisées sombres de chêne américain, de thé noir et de haricot azuki, se termine par des notes de jasmin orange et de romarin. C’est un complément digne du mezcal et du scotch fumé.

En français, le mot «Hystérie» signifie «être irrévérencieux face à l'ordinaire». Le mélange floral de canneberges, de cardamome, de violette, de fruit de la passion, de piment et d'estragon est un compagnon idéal pour le gin et la tequila.

Côté salé, Perfidie se présente avec des notes d'eau de tomate, de gingembre, de poivre et de cannelle, tempérées par les oranges sanguines, les myrtilles et la sauge. C'est celui qui laisse régner le coupé, lui permettant d'afficher son plumage avec des esprits clairs comme la vodka ou le gin.

A Rome, les trois expressions sont servies à La Zanzara. «H. Theoria fonctionne avec toutes les boissons classiques mais est parfait pour créer de nouvelles confitures », explique la barmaid Ilaria Migliorini.

Alors que les barmans européens ont été les premiers à adopter H.Theoria (que l'on trouve dans des bars londoniens aussi remarquables que l'American Bar, au Savoy et Nightjar), les chefs ont incorporé les spiritueux dans des plats allant des huîtres Wellfleet au bœuf wagyu. Les bouteilles elles-mêmes sont un spectacle à voir, avec des étiquettes inspirées des récipients d'apothicaire et finies avec des bouchons de parfum art-déco.

Bien qu'ils ne soient pas encore disponibles aux États-Unis, les bouteilles de H. Theoria sont de jolis souvenirs, avec des étiquettes inspirées des récipients d'apothicaire et finies avec des bouchons de parfum de style art déco. Ils se retrouveront également chez eux sur un chariot de bar, dans des cloches sur le bar, ou sur une vanité, à côté de quelques flacons de parfum dorés.

Voir la vidéo: Cest pas sorcier -CHAMPAGNE: LES SORCIERS SE FONT MOUSSER (Septembre 2020).