Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Visites du port de Charleston

Visites du port de Charleston

Profitez du coucher de soleil lors de la croisière BBQ & Blues

Le Carolina Belle dans le port de Charleston

Charleston Harbour Tours réduit ses croisières Blues & BBQ Harbour. Pour 39,95 $, le Carolina Belle accueille des invités un jeudi sur deux pour une croisière de deux heures au coucher du soleil dans le port historique de Charleston.

En quittant le port du Charleston Maritime Center, les passagers du Carolina Belle profitent d'une vue rapprochée sur les demeures seigneuriales de Charleston le long de la batterie ainsi que sur des sites historiques tels que Fort Sumter, où les premiers coups de feu de la guerre civile ont été tirés. D'autres vues historiques incluent les forts Moultrie et Johnson, l'église épiscopale St. Michael et le pont Arthur Ravenel Jr..

L'artiste de blues Shrimp City Slim et son groupe seront à bord du navire pour divertir les invités.

Le prix du billet comprend l'accès à un buffet de barbecue préparé par Fiery Ron's Home Team BBQ. Le buffet comprend des plats du Sud comme du porc effiloché, du chou vert au poulet barbecue, des haricots verts, du macaroni au fromage et du riz rouge.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions kamikazes japonais et bombardiers conventionnels tout en opérant au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. Après avoir servi dans la guerre de Corée et bravé les eaux infestées de mines du port de Wonsan, l'USS Laffey gagnerait deux étoiles de bataille supplémentaires.

L'USS Laffey a été mis hors service en 1975 et désigné monument historique national en 1986. Désormais amarré à Patriot's Point, il est un incontournable pour les amateurs d'histoire.

L'USS Clamagore (SS-343)

L'USS Clamagore est un cuirassé emblématique de la guerre froide qui a servi pendant 30 ans pendant la guerre froide. C'est le seul sous-marin GUPPY III conservé aux États-Unis.

L'USS Clamagore a été mis en service en juin 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un sous-marin de la classe Baleo par la division Electric Boat de General Dynamics Corporation, le Clamagore a d'abord opéré au large de Key West, en Floride, sous le commandement du commandant S.C. Loomis, Jr.

Après avoir assumé de nombreuses opérations et tournées, l'USS Clamagore est retourné à Charleston en 1960. En 1948, il est devenu l'un des neuf sous-marins à subir la conversion GUPPY III, une initiative de l'US Navy pour améliorer ses performances sous-marines. Pour clarifier pour ceux qui ne sont pas militaires, GUPPY est un acronyme pour le Greater Underwater Propulsion Power Program, avec le "y" ajouté pour la prononciation.

Lors de la conversion, le cuirassé a été coupé en deux et une nouvelle section de coque a été ajoutée. Elle a reçu une mise à niveau impressionnante pour un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale, avec le dernier système de conduite de tir et l'électronique installés.

L'USS Clamagore a été mis hors service en 1975 et a été ajouté à la flotte de Patriots Point en 1981. Il a été classé monument historique national en 1989.

Malheureusement, l'USS Clamagore souffre d'une grave fatigue structurelle, dont les réparations ont coûté environ 6 millions de dollars. En janvier 2017, le musée a signé un accord avec Artificial Reefs International-Clamagore pour couler l'USS Clamagore dans l'océan près de la Floride, ce qui en fait un récif artificiel.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown dans la guerre d'indépendance américaine, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions kamikazes japonais et bombardiers conventionnels tout en opérant au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. Après avoir servi dans la guerre de Corée et bravé les eaux infestées de mines du port de Wonsan, l'USS Laffey gagnerait deux étoiles de bataille supplémentaires.

L'USS Laffey a été mis hors service en 1975 et désigné monument historique national en 1986. Désormais amarré à Patriot's Point, il est un incontournable pour les amateurs d'histoire.

L'USS Clamagore (SS-343)

L'USS Clamagore est un cuirassé emblématique de la guerre froide qui a servi pendant 30 ans pendant la guerre froide. C'est le seul sous-marin GUPPY III conservé aux États-Unis.

L'USS Clamagore a été mis en service en juin 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un sous-marin de classe Baleo par Electric Boat Division de General Dynamics Corporation, le Clamagore a d'abord opéré au large de Key West, en Floride, sous le commandement du commandant S.C. Loomis, Jr.

Après avoir assumé de nombreuses opérations et tournées, l'USS Clamagore est retourné à Charleston en 1960. En 1948, il est devenu l'un des neuf sous-marins à subir la conversion GUPPY III, une initiative de l'US Navy pour améliorer ses performances sous-marines. Pour clarifier pour ceux qui ne sont pas militaires, GUPPY est un acronyme pour le Greater Underwater Propulsion Power Program, avec le "y" ajouté pour la prononciation.

Lors de la conversion, le cuirassé a été coupé en deux et une nouvelle section de coque a été ajoutée. Elle a reçu une mise à niveau impressionnante pour un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale, avec le dernier système de conduite de tir et l'électronique installés.

L'USS Clamagore a été mis hors service en 1975 et a été ajouté à la flotte de Patriots Point en 1981. Il a été classé monument historique national en 1989.

Malheureusement, l'USS Clamagore souffre d'une grave fatigue structurelle, dont les réparations ont coûté environ 6 millions de dollars. En janvier 2017, le musée a signé un accord avec Artificial Reefs International-Clamagore pour couler l'USS Clamagore dans l'océan près de la Floride, ce qui en fait un récif artificiel.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions kamikazes japonais et bombardiers conventionnels tout en opérant au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. Après avoir servi dans la guerre de Corée et bravé les eaux infestées de mines du port de Wonsan, l'USS Laffey gagnerait deux étoiles de bataille supplémentaires.

L'USS Laffey a été désarmé en 1975 et désigné monument historique national en 1986. Désormais amarré à Patriot's Point, il est un incontournable pour les amateurs d'histoire.

L'USS Clamagore (SS-343)

L'USS Clamagore est un cuirassé emblématique de la guerre froide qui a servi pendant 30 ans pendant la guerre froide. C'est le seul sous-marin GUPPY III conservé aux États-Unis.

L'USS Clamagore a été mis en service en juin 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un sous-marin de la classe Baleo par la division Electric Boat de General Dynamics Corporation, le Clamagore a d'abord opéré au large de Key West, en Floride, sous le commandement du commandant S.C. Loomis, Jr.

Après avoir assumé de nombreuses opérations et tournées, l'USS Clamagore est retourné à Charleston en 1960. En 1948, il est devenu l'un des neuf sous-marins à subir la conversion GUPPY III, une initiative de l'US Navy pour améliorer ses performances sous-marines. Pour clarifier pour ceux qui ne sont pas militaires, GUPPY est un acronyme pour le Greater Underwater Propulsion Power Program, avec le "y" ajouté pour la prononciation.

Lors de la conversion, le cuirassé a été coupé en deux et une nouvelle section de coque a été ajoutée. Elle a reçu une mise à niveau impressionnante pour un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale, avec le dernier système de conduite de tir et l'électronique installés.

L'USS Clamagore a été mis hors service en 1975 et a été ajouté à la flotte de Patriots Point en 1981. Il a été classé monument historique national en 1989.

Malheureusement, l'USS Clamagore souffre d'une grave fatigue structurelle, dont les réparations ont coûté environ 6 millions de dollars. En janvier 2017, le musée a signé un accord avec Artificial Reefs International-Clamagore pour couler l'USS Clamagore dans l'océan près de la Floride, ce qui en fait un récif artificiel.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown dans la guerre d'indépendance américaine, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions japonais Kamikaze et bombardiers conventionnels lors de ses opérations au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. Après avoir servi dans la guerre de Corée et bravé les eaux infestées de mines du port de Wonsan, l'USS Laffey gagnerait deux étoiles de bataille supplémentaires.

L'USS Laffey a été désarmé en 1975 et désigné monument historique national en 1986. Désormais amarré à Patriot's Point, il est un incontournable pour les amateurs d'histoire.

L'USS Clamagore (SS-343)

L'USS Clamagore est un cuirassé emblématique de la guerre froide qui a servi pendant 30 ans pendant la guerre froide. C'est le seul sous-marin GUPPY III conservé aux États-Unis.

L'USS Clamagore a été mis en service en juin 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un sous-marin de classe Baleo par Electric Boat Division de General Dynamics Corporation, le Clamagore a d'abord opéré au large de Key West, en Floride, sous le commandement du commandant S.C. Loomis, Jr.

Après avoir assumé de nombreuses opérations et tournées, l'USS Clamagore est retourné à Charleston en 1960. En 1948, il est devenu l'un des neuf sous-marins à subir la conversion GUPPY III, une initiative de l'US Navy pour améliorer ses performances sous-marines. Pour clarifier pour ceux qui ne sont pas militaires, GUPPY est un acronyme pour le Greater Underwater Propulsion Power Program, avec le "y" ajouté pour la prononciation.

Lors de la conversion, le cuirassé a été coupé en deux et une nouvelle section de coque a été ajoutée. Elle a reçu une mise à niveau impressionnante pour un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale, avec le dernier système de conduite de tir et l'électronique installés.

L'USS Clamagore a été mis hors service en 1975 et a été ajouté à la flotte de Patriots Point en 1981. Il a été classé monument historique national en 1989.

Malheureusement, l'USS Clamagore souffre d'une grave fatigue structurelle, dont les réparations ont coûté environ 6 millions de dollars. En janvier 2017, le musée a signé un accord avec Artificial Reefs International-Clamagore pour couler l'USS Clamagore dans l'océan près de la Floride, ce qui en fait un récif artificiel.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions kamikazes japonais et bombardiers conventionnels tout en opérant au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. Après avoir servi dans la guerre de Corée et bravé les eaux infestées de mines du port de Wonsan, l'USS Laffey gagnerait deux étoiles de bataille supplémentaires.

L'USS Laffey a été désarmé en 1975 et désigné monument historique national en 1986. Désormais amarré à Patriot's Point, il est un incontournable pour les amateurs d'histoire.

L'USS Clamagore (SS-343)

L'USS Clamagore est un cuirassé emblématique de la guerre froide qui a servi pendant 30 ans pendant la guerre froide. C'est le seul sous-marin GUPPY III conservé aux États-Unis.

L'USS Clamagore a été mis en service en juin 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Construit comme un sous-marin de classe Baleo par Electric Boat Division de General Dynamics Corporation, le Clamagore a d'abord opéré au large de Key West, en Floride, sous le commandement du commandant S.C. Loomis, Jr.

Après avoir assumé de nombreuses opérations et tournées, l'USS Clamagore est retourné à Charleston en 1960. En 1948, il est devenu l'un des neuf sous-marins à subir la conversion GUPPY III, une initiative de l'US Navy pour améliorer ses performances sous-marines. Pour clarifier pour ceux qui ne sont pas militaires, GUPPY est un acronyme pour le Greater Underwater Propulsion Power Program, avec le "y" ajouté pour la prononciation.

Lors de la conversion, le cuirassé a été coupé en deux et une nouvelle section de coque a été ajoutée. Elle a reçu une mise à niveau impressionnante pour un sous-marin de la Seconde Guerre mondiale, avec le dernier système de conduite de tir et l'électronique installés.

L'USS Clamagore a été mis hors service en 1975 et a été ajouté à la flotte de Patriots Point en 1981. Il a été classé monument historique national en 1989.

Malheureusement, l'USS Clamagore souffre d'une grave fatigue structurelle, dont les réparations ont coûté environ 6 millions de dollars. En janvier 2017, le musée a signé un accord avec Artificial Reefs International-Clamagore pour couler l'USS Clamagore dans l'océan près de la Floride, ce qui en fait un récif artificiel.


Cuirassés monumentaux de Charleston

Pour les passionnés d'histoire et les aficionados maritimes, des vacances à Charleston ne sont pas vraiment complètes sans une visite au Patriots Point Naval & Maritime Museum. Abritant des cuirassés légendaires de la Seconde Guerre mondiale tels que l'USS Yorktown, le musée est l'un des deux seuls musées du pays à posséder plus de deux cuirassés, ce qui en fait l'une des attractions les plus populaires de la ville sainte.

Situé dans la ville la mieux cotée de Mount Pleasant sur le magnifique port de Charleston, le musée offre aux visiteurs la possibilité de voir de près les magnifiques cuirassés monumentaux de Charleston et d'en apprendre davantage sur les héros à bord. En tant que quatrième plus grand musée naval du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire à Patriots Point.

L'USS Yorktown (CV0-10)

Amarré à Patriots Point se trouve l'USS Yorktown, le 10 e porte-avions à servir dans la marine américaine et l'un des 24 porte-avions de classe Essex construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Nommé d'après la bataille de Yorktown dans la guerre d'indépendance américaine, le Yorktown a joué un rôle central dans l'histoire de notre pays.

Une brève histoire de l'USS Yorktown

L'USS Yorktown a été construit en seulement 16 mois et demi, peu de temps pour un cuirassé de cette taille. Mis en service le 15 avril 1943, le « Fighting Lady », comme on l'appelait, a participé à l'offensive du Pacifique, qui a abouti à une victoire des Alliés sur le Japon en 1945.

Son service pendant la Seconde Guerre mondiale a valu à l'USS Yorktown la Presidential Unit Citation et 11 battle stars, mais elle n'avait pas encore terminé. Dans les années 1950, le Yorktown a été utilisé comme porte-avions anti-sous-marin et a participé à la guerre du Vietnam (1965-1968), pour laquelle il a obtenu cinq étoiles de bataille.

En décembre 1968, le Yorktown achèvera sa dernière mission : récupérer l'équipage d'Apollo 8 après une mission réussie sur la Lune.

L'USS Yorktown a été désarmé en 1970 et est devenu un navire-musée à Patriots Point cinq ans plus tard. Aujourd'hui monument national, l'USS Yorktown a près de 75 ans et attire toujours des centaines de milliers de personnes chaque année qui souhaitent monter à bord du légendaire cuirassé monumental.

L'USS Laffey (DD-724)

Amarré à côté de l'USS Yorktown se trouve l'USS Laffey, un destroyer de classe Allen M. Sumner construit par Bath Iron Works dans le Maine. Également appelé « Le navire qui ne mourrait pas », l'USS Laffey est le seul destroyer de classe Sumner à avoir survécu en Amérique du Nord, après avoir résisté à de multiples attaques et bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une brève histoire de l'USS Laffey

Le 8 février 1944, l'USS Laffey est mis en service à Bath, dans le Maine, sous le commandement du contre-amiral Frederick Becton. Après un entraînement initial, le bateau se prépare pour l'invasion de la Normandie, où le destroyer de classe Sumner soutiendra les forces alliées dans la lutte contre les Allemands en juin 1944.

En plus de survivre aux tumultueux débarquements du jour J en Normandie, l'USS Laffey a également résisté à plusieurs bombardements de 22 avions japonais Kamikaze et bombardiers conventionnels lors de ses opérations au large d'Okinawa en 1945. En combattant pendant 80 minutes, le navire a réussi à abattre de nombreux avions entrants, mais pas sans prendre de sérieux coups aussi.

Sept avions-suicide se sont écrasés sur l'USS Laffey et deux bombes ont touché le navire, tuant 32 personnes et blessant 71 des 336 hommes d'équipage. Pourtant, l'USS Laffey a survécu et a gagné son célèbre nom de guerre, "Le navire qui ne mourrait pas".

Le service du navire pendant la Seconde Guerre mondiale a également donné lieu à la Presidential Unit Citation et à cinq étoiles de bataille. After serving in the Korean War and braving mine-infested waters at Wonsan Harbor, the USS Laffey would earn two additional battle stars.

The USS Laffey was decommissioned in 1975 and designated a National Historic Landmark in 1986. Now docked at Patriot’s Point, she is a must-see for history lovers.

The USS Clamagore (SS-343)

The USS Clamagore is an iconic Cold War Battleship that served for 30 years during the Cold War. She is the only GUPPY III submarine preserved in the United States.

The USS Clamagore was commissioned in June 1945 at the end of World War II. Built as a Baleo-class submarine by Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, the Clamagore first operated off Key West, Florida under Commander S.C. Loomis, Jr.

After assuming numerous operations and tours, the USS Clamagore returned to Charleston in 1960. In 1948, she became one of only nine submarines to undergo GUPPY III conversion, an initiative by the U.S. Navy to improve her underwater performance. To clarify for those outside of the military, GUPPY is an acronym for the Greater Underwater Propulsion Power Program, with the “y” added for pronounceability.

During the conversion, the battleship was cut in half, and a new hull section was added. She received an impressive upgrade for a World War II-era submarine, with the latest fire control system and electronics installed.

The USS Clamagore was decommissioned in 1975 and was added to the Patriots Point Fleet in 1981. She was made a National Historic Landmark in 1989.

Unfortunately, the USS Clamagore suffers from serious structural fatigue, costing an estimated $6 million to repair. In January 2017, the museum signed a deal with Artificial Reefs International-Clamagore to sink the USS Clamagore in the ocean near Florida, making it an artificial reef.


Monumental Battleships of Charleston

For history buffs and maritime aficionados, a Charleston vacation isn’t truly complete without a visit to Patriots Point Naval & Maritime Museum. Home to legendary World War II battleships such as the USS Yorktown, the museum is one of only two museums in the country that has more than two battleships, making it one of the most popular attractions in the Holy City.

Located in the top-rated city of Mount Pleasant on the beautiful Charleston Harbor, the museum offers visitors a chance to see Charleston’s magnificent monumental battleships up close and learn about the heroes aboard them. As the fourth largest naval museum in the country, you won’t be short on things to do at Patriots Point.

The USS Yorktown (CV0-10)

Docked at Patriots Point is the USS Yorktown, the 10 th aircraft carrier to serve in the U.S. Navy and one of only 24 Essex-class aircraft carriers built during World War II. Named after the Battle of Yorktown in the American Revolutionary War, the Yorktown has played a pivotal role in our country’s history.

A Brief History of the USS Yorktown

The USS Yorktown was built in just 16 ½ months—a short time for a battleship of its size. Commissioned on April 15, 1943, the “Fighting Lady,” as she was called, participated in the Pacific Offensive, which resulted in an Allied victory over Japan in 1945.

Her service in World War II earned the USS Yorktown the Presidential Unit Citation and 11 battle stars, but she wasn’t finished yet. In the 1950s, the Yorktown was used as an anti-submarine aircraft carrier and took part in the Vietnam War (1965-1968), for which she earned five battle stars.

In December 1968, the Yorktown would complete her final mission: recovering the Apollo 8 crew after a successful mission to the moon.

The USS Yorktown was decommissioned in 1970 and became a museum ship at Patriots Point five years later. Now a National Landmark, the USS Yorktown is nearly 75 years old and still attracts hundreds of thousands of people each year who wish to step aboard the legendary monumental battleship.

The USS Laffey (DD-724)

Docked next to the USS Yorktown is the USS Laffey, an Allen M. Sumner-class destroyer built by Bath Iron Works in Maine. Also referred to as “The Ship That Would Not Die,” the USS Laffey is the only surviving Sumner-class destroyer in North America, after withstanding multiple attacks and bombings during World War II.

A Brief History of USS Laffey

On February 8, 1944, the USS Laffey was commissioned at Bath, Maine with Rear Admiral Frederick Becton in command. After initial training, the boat prepared for the invasion of Normandy, where the Sumner-class destroyer would support Allied forces in the fight against the Germans in June 1944.

In addition to surviving the tumultuous D-Day landings at Normandy, the USS Laffey also withstood multiple bombings from 22 Japanese Kamikaze planes and conventional bombers while operating off Okinawa in 1945. Fighting for 80 minutes, the ship managed to shoot down many incoming planes, but not without taking serious hits as well.

Seven suicide planes crashed into the USS Laffey, and two bombs hit the ship, killing 32 and wounding 71 of the 336-man crew. Still, the USS Laffey survived and earned her famous wartime name, “The Ship That Would Not Die.”

The ship’s service in World War II also resulted in the Presidential Unit Citation and five battle stars. After serving in the Korean War and braving mine-infested waters at Wonsan Harbor, the USS Laffey would earn two additional battle stars.

The USS Laffey was decommissioned in 1975 and designated a National Historic Landmark in 1986. Now docked at Patriot’s Point, she is a must-see for history lovers.

The USS Clamagore (SS-343)

The USS Clamagore is an iconic Cold War Battleship that served for 30 years during the Cold War. She is the only GUPPY III submarine preserved in the United States.

The USS Clamagore was commissioned in June 1945 at the end of World War II. Built as a Baleo-class submarine by Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, the Clamagore first operated off Key West, Florida under Commander S.C. Loomis, Jr.

After assuming numerous operations and tours, the USS Clamagore returned to Charleston in 1960. In 1948, she became one of only nine submarines to undergo GUPPY III conversion, an initiative by the U.S. Navy to improve her underwater performance. To clarify for those outside of the military, GUPPY is an acronym for the Greater Underwater Propulsion Power Program, with the “y” added for pronounceability.

During the conversion, the battleship was cut in half, and a new hull section was added. She received an impressive upgrade for a World War II-era submarine, with the latest fire control system and electronics installed.

The USS Clamagore was decommissioned in 1975 and was added to the Patriots Point Fleet in 1981. She was made a National Historic Landmark in 1989.

Unfortunately, the USS Clamagore suffers from serious structural fatigue, costing an estimated $6 million to repair. In January 2017, the museum signed a deal with Artificial Reefs International-Clamagore to sink the USS Clamagore in the ocean near Florida, making it an artificial reef.


Monumental Battleships of Charleston

For history buffs and maritime aficionados, a Charleston vacation isn’t truly complete without a visit to Patriots Point Naval & Maritime Museum. Home to legendary World War II battleships such as the USS Yorktown, the museum is one of only two museums in the country that has more than two battleships, making it one of the most popular attractions in the Holy City.

Located in the top-rated city of Mount Pleasant on the beautiful Charleston Harbor, the museum offers visitors a chance to see Charleston’s magnificent monumental battleships up close and learn about the heroes aboard them. As the fourth largest naval museum in the country, you won’t be short on things to do at Patriots Point.

The USS Yorktown (CV0-10)

Docked at Patriots Point is the USS Yorktown, the 10 th aircraft carrier to serve in the U.S. Navy and one of only 24 Essex-class aircraft carriers built during World War II. Named after the Battle of Yorktown in the American Revolutionary War, the Yorktown has played a pivotal role in our country’s history.

A Brief History of the USS Yorktown

The USS Yorktown was built in just 16 ½ months—a short time for a battleship of its size. Commissioned on April 15, 1943, the “Fighting Lady,” as she was called, participated in the Pacific Offensive, which resulted in an Allied victory over Japan in 1945.

Her service in World War II earned the USS Yorktown the Presidential Unit Citation and 11 battle stars, but she wasn’t finished yet. In the 1950s, the Yorktown was used as an anti-submarine aircraft carrier and took part in the Vietnam War (1965-1968), for which she earned five battle stars.

In December 1968, the Yorktown would complete her final mission: recovering the Apollo 8 crew after a successful mission to the moon.

The USS Yorktown was decommissioned in 1970 and became a museum ship at Patriots Point five years later. Now a National Landmark, the USS Yorktown is nearly 75 years old and still attracts hundreds of thousands of people each year who wish to step aboard the legendary monumental battleship.

The USS Laffey (DD-724)

Docked next to the USS Yorktown is the USS Laffey, an Allen M. Sumner-class destroyer built by Bath Iron Works in Maine. Also referred to as “The Ship That Would Not Die,” the USS Laffey is the only surviving Sumner-class destroyer in North America, after withstanding multiple attacks and bombings during World War II.

A Brief History of USS Laffey

On February 8, 1944, the USS Laffey was commissioned at Bath, Maine with Rear Admiral Frederick Becton in command. After initial training, the boat prepared for the invasion of Normandy, where the Sumner-class destroyer would support Allied forces in the fight against the Germans in June 1944.

In addition to surviving the tumultuous D-Day landings at Normandy, the USS Laffey also withstood multiple bombings from 22 Japanese Kamikaze planes and conventional bombers while operating off Okinawa in 1945. Fighting for 80 minutes, the ship managed to shoot down many incoming planes, but not without taking serious hits as well.

Seven suicide planes crashed into the USS Laffey, and two bombs hit the ship, killing 32 and wounding 71 of the 336-man crew. Still, the USS Laffey survived and earned her famous wartime name, “The Ship That Would Not Die.”

The ship’s service in World War II also resulted in the Presidential Unit Citation and five battle stars. After serving in the Korean War and braving mine-infested waters at Wonsan Harbor, the USS Laffey would earn two additional battle stars.

The USS Laffey was decommissioned in 1975 and designated a National Historic Landmark in 1986. Now docked at Patriot’s Point, she is a must-see for history lovers.

The USS Clamagore (SS-343)

The USS Clamagore is an iconic Cold War Battleship that served for 30 years during the Cold War. She is the only GUPPY III submarine preserved in the United States.

The USS Clamagore was commissioned in June 1945 at the end of World War II. Built as a Baleo-class submarine by Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, the Clamagore first operated off Key West, Florida under Commander S.C. Loomis, Jr.

After assuming numerous operations and tours, the USS Clamagore returned to Charleston in 1960. In 1948, she became one of only nine submarines to undergo GUPPY III conversion, an initiative by the U.S. Navy to improve her underwater performance. To clarify for those outside of the military, GUPPY is an acronym for the Greater Underwater Propulsion Power Program, with the “y” added for pronounceability.

During the conversion, the battleship was cut in half, and a new hull section was added. She received an impressive upgrade for a World War II-era submarine, with the latest fire control system and electronics installed.

The USS Clamagore was decommissioned in 1975 and was added to the Patriots Point Fleet in 1981. She was made a National Historic Landmark in 1989.

Unfortunately, the USS Clamagore suffers from serious structural fatigue, costing an estimated $6 million to repair. In January 2017, the museum signed a deal with Artificial Reefs International-Clamagore to sink the USS Clamagore in the ocean near Florida, making it an artificial reef.


Monumental Battleships of Charleston

For history buffs and maritime aficionados, a Charleston vacation isn’t truly complete without a visit to Patriots Point Naval & Maritime Museum. Home to legendary World War II battleships such as the USS Yorktown, the museum is one of only two museums in the country that has more than two battleships, making it one of the most popular attractions in the Holy City.

Located in the top-rated city of Mount Pleasant on the beautiful Charleston Harbor, the museum offers visitors a chance to see Charleston’s magnificent monumental battleships up close and learn about the heroes aboard them. As the fourth largest naval museum in the country, you won’t be short on things to do at Patriots Point.

The USS Yorktown (CV0-10)

Docked at Patriots Point is the USS Yorktown, the 10 th aircraft carrier to serve in the U.S. Navy and one of only 24 Essex-class aircraft carriers built during World War II. Named after the Battle of Yorktown in the American Revolutionary War, the Yorktown has played a pivotal role in our country’s history.

A Brief History of the USS Yorktown

The USS Yorktown was built in just 16 ½ months—a short time for a battleship of its size. Commissioned on April 15, 1943, the “Fighting Lady,” as she was called, participated in the Pacific Offensive, which resulted in an Allied victory over Japan in 1945.

Her service in World War II earned the USS Yorktown the Presidential Unit Citation and 11 battle stars, but she wasn’t finished yet. In the 1950s, the Yorktown was used as an anti-submarine aircraft carrier and took part in the Vietnam War (1965-1968), for which she earned five battle stars.

In December 1968, the Yorktown would complete her final mission: recovering the Apollo 8 crew after a successful mission to the moon.

The USS Yorktown was decommissioned in 1970 and became a museum ship at Patriots Point five years later. Now a National Landmark, the USS Yorktown is nearly 75 years old and still attracts hundreds of thousands of people each year who wish to step aboard the legendary monumental battleship.

The USS Laffey (DD-724)

Docked next to the USS Yorktown is the USS Laffey, an Allen M. Sumner-class destroyer built by Bath Iron Works in Maine. Also referred to as “The Ship That Would Not Die,” the USS Laffey is the only surviving Sumner-class destroyer in North America, after withstanding multiple attacks and bombings during World War II.

A Brief History of USS Laffey

On February 8, 1944, the USS Laffey was commissioned at Bath, Maine with Rear Admiral Frederick Becton in command. After initial training, the boat prepared for the invasion of Normandy, where the Sumner-class destroyer would support Allied forces in the fight against the Germans in June 1944.

In addition to surviving the tumultuous D-Day landings at Normandy, the USS Laffey also withstood multiple bombings from 22 Japanese Kamikaze planes and conventional bombers while operating off Okinawa in 1945. Fighting for 80 minutes, the ship managed to shoot down many incoming planes, but not without taking serious hits as well.

Seven suicide planes crashed into the USS Laffey, and two bombs hit the ship, killing 32 and wounding 71 of the 336-man crew. Still, the USS Laffey survived and earned her famous wartime name, “The Ship That Would Not Die.”

The ship’s service in World War II also resulted in the Presidential Unit Citation and five battle stars. After serving in the Korean War and braving mine-infested waters at Wonsan Harbor, the USS Laffey would earn two additional battle stars.

The USS Laffey was decommissioned in 1975 and designated a National Historic Landmark in 1986. Now docked at Patriot’s Point, she is a must-see for history lovers.

The USS Clamagore (SS-343)

The USS Clamagore is an iconic Cold War Battleship that served for 30 years during the Cold War. She is the only GUPPY III submarine preserved in the United States.

The USS Clamagore was commissioned in June 1945 at the end of World War II. Built as a Baleo-class submarine by Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, the Clamagore first operated off Key West, Florida under Commander S.C. Loomis, Jr.

After assuming numerous operations and tours, the USS Clamagore returned to Charleston in 1960. In 1948, she became one of only nine submarines to undergo GUPPY III conversion, an initiative by the U.S. Navy to improve her underwater performance. To clarify for those outside of the military, GUPPY is an acronym for the Greater Underwater Propulsion Power Program, with the “y” added for pronounceability.

During the conversion, the battleship was cut in half, and a new hull section was added. She received an impressive upgrade for a World War II-era submarine, with the latest fire control system and electronics installed.

The USS Clamagore was decommissioned in 1975 and was added to the Patriots Point Fleet in 1981. She was made a National Historic Landmark in 1989.

Unfortunately, the USS Clamagore suffers from serious structural fatigue, costing an estimated $6 million to repair. In January 2017, the museum signed a deal with Artificial Reefs International-Clamagore to sink the USS Clamagore in the ocean near Florida, making it an artificial reef.


Monumental Battleships of Charleston

For history buffs and maritime aficionados, a Charleston vacation isn’t truly complete without a visit to Patriots Point Naval & Maritime Museum. Home to legendary World War II battleships such as the USS Yorktown, the museum is one of only two museums in the country that has more than two battleships, making it one of the most popular attractions in the Holy City.

Located in the top-rated city of Mount Pleasant on the beautiful Charleston Harbor, the museum offers visitors a chance to see Charleston’s magnificent monumental battleships up close and learn about the heroes aboard them. As the fourth largest naval museum in the country, you won’t be short on things to do at Patriots Point.

The USS Yorktown (CV0-10)

Docked at Patriots Point is the USS Yorktown, the 10 th aircraft carrier to serve in the U.S. Navy and one of only 24 Essex-class aircraft carriers built during World War II. Named after the Battle of Yorktown in the American Revolutionary War, the Yorktown has played a pivotal role in our country’s history.

A Brief History of the USS Yorktown

The USS Yorktown was built in just 16 ½ months—a short time for a battleship of its size. Commissioned on April 15, 1943, the “Fighting Lady,” as she was called, participated in the Pacific Offensive, which resulted in an Allied victory over Japan in 1945.

Her service in World War II earned the USS Yorktown the Presidential Unit Citation and 11 battle stars, but she wasn’t finished yet. In the 1950s, the Yorktown was used as an anti-submarine aircraft carrier and took part in the Vietnam War (1965-1968), for which she earned five battle stars.

In December 1968, the Yorktown would complete her final mission: recovering the Apollo 8 crew after a successful mission to the moon.

The USS Yorktown was decommissioned in 1970 and became a museum ship at Patriots Point five years later. Now a National Landmark, the USS Yorktown is nearly 75 years old and still attracts hundreds of thousands of people each year who wish to step aboard the legendary monumental battleship.

The USS Laffey (DD-724)

Docked next to the USS Yorktown is the USS Laffey, an Allen M. Sumner-class destroyer built by Bath Iron Works in Maine. Also referred to as “The Ship That Would Not Die,” the USS Laffey is the only surviving Sumner-class destroyer in North America, after withstanding multiple attacks and bombings during World War II.

A Brief History of USS Laffey

On February 8, 1944, the USS Laffey was commissioned at Bath, Maine with Rear Admiral Frederick Becton in command. After initial training, the boat prepared for the invasion of Normandy, where the Sumner-class destroyer would support Allied forces in the fight against the Germans in June 1944.

In addition to surviving the tumultuous D-Day landings at Normandy, the USS Laffey also withstood multiple bombings from 22 Japanese Kamikaze planes and conventional bombers while operating off Okinawa in 1945. Fighting for 80 minutes, the ship managed to shoot down many incoming planes, but not without taking serious hits as well.

Seven suicide planes crashed into the USS Laffey, and two bombs hit the ship, killing 32 and wounding 71 of the 336-man crew. Still, the USS Laffey survived and earned her famous wartime name, “The Ship That Would Not Die.”

The ship’s service in World War II also resulted in the Presidential Unit Citation and five battle stars. After serving in the Korean War and braving mine-infested waters at Wonsan Harbor, the USS Laffey would earn two additional battle stars.

The USS Laffey was decommissioned in 1975 and designated a National Historic Landmark in 1986. Now docked at Patriot’s Point, she is a must-see for history lovers.

The USS Clamagore (SS-343)

The USS Clamagore is an iconic Cold War Battleship that served for 30 years during the Cold War. She is the only GUPPY III submarine preserved in the United States.

The USS Clamagore was commissioned in June 1945 at the end of World War II. Built as a Baleo-class submarine by Electric Boat Division of General Dynamics Corporation, the Clamagore first operated off Key West, Florida under Commander S.C. Loomis, Jr.

After assuming numerous operations and tours, the USS Clamagore returned to Charleston in 1960. In 1948, she became one of only nine submarines to undergo GUPPY III conversion, an initiative by the U.S. Navy to improve her underwater performance. To clarify for those outside of the military, GUPPY is an acronym for the Greater Underwater Propulsion Power Program, with the “y” added for pronounceability.

During the conversion, the battleship was cut in half, and a new hull section was added. She received an impressive upgrade for a World War II-era submarine, with the latest fire control system and electronics installed.

The USS Clamagore was decommissioned in 1975 and was added to the Patriots Point Fleet in 1981. She was made a National Historic Landmark in 1989.

Unfortunately, the USS Clamagore suffers from serious structural fatigue, costing an estimated $6 million to repair. In January 2017, the museum signed a deal with Artificial Reefs International-Clamagore to sink the USS Clamagore in the ocean near Florida, making it an artificial reef.


Voir la vidéo: Visiter Charleston: guide de la magnifique ville de Caroline du Sud (Octobre 2021).