Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Un restaurant texan sous le feu d'une enseigne au néon vintage « raciste »

Un restaurant texan sous le feu d'une enseigne au néon vintage « raciste »

Les restaurateurs disent que le signe fait partie de l'histoire

Un restaurant à Texas fait face à un contrecoup après qu'une photo d'un panneau posté dans l'une de ses chambres soit devenue virale sur les réseaux sociaux. Beaucoup demandent la suppression du panneau, le qualifiant de raciste dans les commentaires circulant via les réseaux sociaux et Yelp.

Selon KCBD, une filiale locale de MSNBC au Texas, le problème est survenu après qu'une personne a assisté à une fête de vacances au Cook's Garage et a ensuite publié une photo du panneau sur Facebook. Les propriétaires du restaurant ont répondu à la plainte en écrivant : « Nous n'avons pas mis cette affiche pour être désobligeante, raciste ou pour offenser qui que ce soit. Cela fait partie de l'histoire d'Americana… comme tout le reste accroché dans notre collection et nos bâtiments.

Le message continue: «Tante Jemima, les mamans et de nombreux autres objets de collection noirs sont très recherchés, tout comme les objets de collection Americana avec des personnages blancs. Le Coon Chicken Inn était un véritable restaurant ouvert dans les années 20. Encore une fois, nous tenons à souligner que nous n'avons pas l'intention d'offenser qui que ce soit et que nous ne préservons qu'une partie de l'histoire qui devrait nous rappeler à tous l'absurdité des préjugés raciaux.

Mais beaucoup de gens ne sont pas totalement satisfaits de la réponse du restaurant.

"Je n'ai pas mangé ici, et je ne le ferai pas non plus. Nous avons travaillé dur pour éduquer nos enfants à aimer et à respecter tout le monde, à ne pas les offenser et les rabaisser", Elle E. a écrit sur Yelp. « Alors que le propriétaire a le droit de décorer comme il le souhaite, nous avons le droit de ne pas supporter l'ignorance du passé utilisé comme « décor ». »

The Daily Meal a contacté Cook’s Garage pour plus de commentaires.


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des bordures des maisons avec des cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou au moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et quand les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des bordures des maisons avec des cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et lorsque les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des bordures des maisons avec des cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et quand les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des bordures des maisons avec des cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et lorsque les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des maisons bordées de cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et quand les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des maisons bordées de cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et lorsque les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Avant l'arrivée de la benne à ordures, les villes avaient des ruelles où les ordures étaient cachées à la vue. Cannas est devenu si épais que les gens ont supposé que l'apparence des fleurs était un projet d'embellissement du gouvernement. Ce qui les a convaincus du contraire, c'est que les cannas prospéraient - ce qu'ils n'auraient pas eu s'il s'agissait d'un projet gouvernemental. La vérité est que ces orphelins de ruelles ont grandi à partir de racines jetées par des jardiniers qui avaient épuisé d'autres méthodes d'élimination comme le napalm, l'enfouissement en mer et l'enrobage dans du ciment.

L'émission télévisée du dimanche matin anciennement connue sous le nom de Cette semaine avec David Brinkley utilisé pour s'ouvrir avec une photo du Capitole des États-Unis avec des cannas bien en évidence au premier plan. Les horticulteurs du Sud (pas connus pour être des lève-tôt le dimanche matin) ont réglé leurs horloges pour qu'ils puissent voir les cannas à l'honneur.

A Houston, l'ancien maire Bob Lanier et son épouse ont aménagé les parterres de fleurs des bordures des maisons avec des cannas. Ou peut-être que c'était la décision du jardinier..Cet acte serait l'équivalent horticole d'entrer un bâtard dans une exposition canine, mais nous applaudissons les Lanier pour avoir donné une certaine reconnaissance au canna et pour avoir sauvé River Oaks de l'ennui du ligustrum, des myrtes de crêpe et de sortir -les azalées en fleurs.

Les cannas sont littéralement moins chers que la terre - ou du moins le terreau, et pour les personnes qui en ont - ils se sépareront volontiers d'un acre de deux - si quelqu'un montre un minimum d'intérêt. Les gens qui déballaient leurs voyages dans le Sud ont trouvé des cannas cachés dans leurs bagages et tombés dans les puits de roue de secours de leurs voitures.

Jardins de Tchernobyl et Canna Chow

Sans les froids hivers russes, la résistance légendaire des cannas en ferait le premier choix pour replanter les jardins de Tchernobyl. Et lorsque les gens prendront au sérieux la lutte contre la famine en Afrique, les Nations Unies pourraient commencer une enquête sur le contenu nutritionnel des racines de canna. Les larges feuilles de cannas ne sont peut-être pas encore des ingrédients de salade pour les humains - mais les chèvres sont une autre histoire. Et les chèvres fournissent de la viande et du lait.

Pour une raison quelconque, Wal-Mart semble être un important fournisseur de cannas. Ils apparaissent dans d'énormes bacs au début du printemps et contrairement à d'autres articles offerts aux masses, vous n'avez pas besoin de vous y rendre tôt. Une fois que toutes les autres ampoules sont parties, les cannas sont toujours là. Même là où Wal-Mart a fermé ses portes pour aspirer l'énergie vitale d'autres villes, des cannas surgissent dans les vieilles dalles de béton.

Ne retenez pas votre souffle en attendant que le Canna "déracine" le Bluebonnet en tant que fleur officielle de l'État du Texas, mais il peut y avoir des surprises à venir de cette fleur sous-estimée. Et si leurs racines en poudre étaient un aphrodisiaque, un répulsif contre les fourmis de feu ou un substitut bon marché aux herbes vaudou haïtiennes hors de prix ?

Pour les petites villes du Texas qui ont besoin d'un slogan - " Canna Capital of Texas " n'a pas encore été prise. Même si votre ville n'a pas assez pour se qualifier - n'a pas encore de cannas - ne vous laissez pas arrêter. Cela n'a pas empêché Sanderson, Floresville ou Georgetown de devenir des "Capitales" pour Cactus, Peanuts et Poppies (respectivement).


Considérez le modeste Canna et où ça pousse

Considéré comme un cousin de la banane, le canna n'est pas très éloigné des utiles tubercules Taro et Manioc (ce dernier étant à l'origine du tapioca). Mais le principal intérêt de la plante aujourd'hui n'est pas dans ses potentielles utilisations nutritionnelles ou pharmaceutiques. Il est largement considéré comme un ornement. Veuillez noter que nous n'avons pas dit qu'il était prisé comme ornemental. Le canna, voyez-vous, est le Rodney Daingerfield du jardin du Sud.

Les cannas, ainsi que les figues de Barbarie, sont souvent les seules plantes à fleurs trouvées dans les villes fantômes et rivalisent parfois avec les iris en tant que fleurs de cimetière enracinées. Cependant, leur association perçue avec la pauvreté et leur habitude de se répandre en épaisseur les rendent flora non grata dans de nombreux cimetières - en particulier ceux de la variété «terre grattée».

Ridiculement faciles à cultiver, les cannas prendront racine s'ils tombent sur du sable, de la terre, de l'asphalte, du ciment ou des terrils de déchets radioactifs. Before the arrival of the dumpster, towns had back alleys where garbage was hidden from view. Cannas grew so thick that people assumed the flowers appearance was a government beautification project. What convinced them otherwise was that the cannas throve - which they would not have had it been a government project. The truth is that these back alley orphans grew from roots discarded by gardeners who had exhausted other disposal methods like napalm, burial at sea and encasement in cement.

The Sunday morning television program formerly known as This Week with David Brinkley used to open with a shot of the U. S. Capitol with cannas prominently featured in the foreground. Southern horticulturists (not known for being early Sunday morning risers) set their clocks so that they could see cannas in the spotlight.

In Houston, former mayor, Bob Lanier and his wife landscaped the flowerbeds of home borders with cannas. Or perhaps it was the gardener's decision..This act would be the horticultural equivalent of entering a mongrel in a dog show but we applaud the Laniers for giving the canna some recognition and for saving River Oaks from the boredom of ligustrum, crepe myrtles and out-of-bloom azaleas.

Cannas are literally cheaper than dirt - or at least potting soil, and for people who have them - they ll gladly part with an acre of two - if anyone shows a modicum of interest. People unpacking from visits to the South have found cannas tucked in their luggage and dropped into the spare tire wells of their cars.

Chernobyl Gardens and Canna Chow

If it wasn't for the cold Russian winters, the legendary resistance of cannas would make them the first choice for replanting the gardens of Chernobyl. And when people get serious about fighting starvation in Africa - the United Nations might start an investigation into the nutritional content of canna roots. The broad leaves of cannas might not yet be salad ingredients for humans - but goats are another story. And goats provide meat and milk.

For some reason Wal-Mart seems to be a major supplier of cannas. They appear in huge bins in early spring and unlike other items offered to the masses, you need not get there early. After all the other bulbs are gone, the cannas are still there. Even where Wal-Marts have closed down to suck the business lifeblood from other towns, cannas spring up in the old concrete slabs.

Don't hold your breath waiting for the Canna to "uproot" the Bluebonnet as the official Texas State Flower but there may be surprises yet to come from this under-appreciated flower. What if their powdered roots were an aphrodisiac, a fire ant repellent or a cheap substitute for overpriced Haitian voodoo herbs?

For small Texas towns needing a slogan - "Canna Capital of Texas" hasn't yet been taken. Even if your town doesn't have enough to qualify - don't yet have any cannas - don't let that stop you. It didn't stop Sanderson, Floresville or Georgetown from becoming "Capitals" for Cactus, Peanuts and Poppies (respectively).


Consider the Lowly Canna and Where It Grows

Said to be a cousin of the banana, the canna is not too far removed from the useful tubers Taro and Cassava (latter being the source of tapioca). But the main interest in the plant today is not in its potential nutritional or pharmaceutical uses. It is widely regarded as an ornamental. Please notice we did not say it was prized as an ornamental. The canna, you see, is the Rodney Daingerfield of the Southern garden.

Cannas, along with prickly pear cactus, are frequently the only flowering plants found in ghost towns and they sometimes rival irises as rooted cemetery flowers. However, their perceived association with poverty and their habit of spreading themselves thick makes them flora non grata at many graveyards - especially those of the 'scraped earth' variety.

Ridiculously easy to grow, cannas will take root if dropped on sand, soil, asphalt, cement or slag heaps of radioactive waste. Before the arrival of the dumpster, towns had back alleys where garbage was hidden from view. Cannas grew so thick that people assumed the flowers appearance was a government beautification project. What convinced them otherwise was that the cannas throve - which they would not have had it been a government project. The truth is that these back alley orphans grew from roots discarded by gardeners who had exhausted other disposal methods like napalm, burial at sea and encasement in cement.

The Sunday morning television program formerly known as This Week with David Brinkley used to open with a shot of the U. S. Capitol with cannas prominently featured in the foreground. Southern horticulturists (not known for being early Sunday morning risers) set their clocks so that they could see cannas in the spotlight.

In Houston, former mayor, Bob Lanier and his wife landscaped the flowerbeds of home borders with cannas. Or perhaps it was the gardener's decision..This act would be the horticultural equivalent of entering a mongrel in a dog show but we applaud the Laniers for giving the canna some recognition and for saving River Oaks from the boredom of ligustrum, crepe myrtles and out-of-bloom azaleas.

Cannas are literally cheaper than dirt - or at least potting soil, and for people who have them - they ll gladly part with an acre of two - if anyone shows a modicum of interest. People unpacking from visits to the South have found cannas tucked in their luggage and dropped into the spare tire wells of their cars.

Chernobyl Gardens and Canna Chow

If it wasn't for the cold Russian winters, the legendary resistance of cannas would make them the first choice for replanting the gardens of Chernobyl. And when people get serious about fighting starvation in Africa - the United Nations might start an investigation into the nutritional content of canna roots. The broad leaves of cannas might not yet be salad ingredients for humans - but goats are another story. And goats provide meat and milk.

For some reason Wal-Mart seems to be a major supplier of cannas. They appear in huge bins in early spring and unlike other items offered to the masses, you need not get there early. After all the other bulbs are gone, the cannas are still there. Even where Wal-Marts have closed down to suck the business lifeblood from other towns, cannas spring up in the old concrete slabs.

Don't hold your breath waiting for the Canna to "uproot" the Bluebonnet as the official Texas State Flower but there may be surprises yet to come from this under-appreciated flower. What if their powdered roots were an aphrodisiac, a fire ant repellent or a cheap substitute for overpriced Haitian voodoo herbs?

For small Texas towns needing a slogan - "Canna Capital of Texas" hasn't yet been taken. Even if your town doesn't have enough to qualify - don't yet have any cannas - don't let that stop you. It didn't stop Sanderson, Floresville or Georgetown from becoming "Capitals" for Cactus, Peanuts and Poppies (respectively).


Consider the Lowly Canna and Where It Grows

Said to be a cousin of the banana, the canna is not too far removed from the useful tubers Taro and Cassava (latter being the source of tapioca). But the main interest in the plant today is not in its potential nutritional or pharmaceutical uses. It is widely regarded as an ornamental. Please notice we did not say it was prized as an ornamental. The canna, you see, is the Rodney Daingerfield of the Southern garden.

Cannas, along with prickly pear cactus, are frequently the only flowering plants found in ghost towns and they sometimes rival irises as rooted cemetery flowers. However, their perceived association with poverty and their habit of spreading themselves thick makes them flora non grata at many graveyards - especially those of the 'scraped earth' variety.

Ridiculously easy to grow, cannas will take root if dropped on sand, soil, asphalt, cement or slag heaps of radioactive waste. Before the arrival of the dumpster, towns had back alleys where garbage was hidden from view. Cannas grew so thick that people assumed the flowers appearance was a government beautification project. What convinced them otherwise was that the cannas throve - which they would not have had it been a government project. The truth is that these back alley orphans grew from roots discarded by gardeners who had exhausted other disposal methods like napalm, burial at sea and encasement in cement.

The Sunday morning television program formerly known as This Week with David Brinkley used to open with a shot of the U. S. Capitol with cannas prominently featured in the foreground. Southern horticulturists (not known for being early Sunday morning risers) set their clocks so that they could see cannas in the spotlight.

In Houston, former mayor, Bob Lanier and his wife landscaped the flowerbeds of home borders with cannas. Or perhaps it was the gardener's decision..This act would be the horticultural equivalent of entering a mongrel in a dog show but we applaud the Laniers for giving the canna some recognition and for saving River Oaks from the boredom of ligustrum, crepe myrtles and out-of-bloom azaleas.

Cannas are literally cheaper than dirt - or at least potting soil, and for people who have them - they ll gladly part with an acre of two - if anyone shows a modicum of interest. People unpacking from visits to the South have found cannas tucked in their luggage and dropped into the spare tire wells of their cars.

Chernobyl Gardens and Canna Chow

If it wasn't for the cold Russian winters, the legendary resistance of cannas would make them the first choice for replanting the gardens of Chernobyl. And when people get serious about fighting starvation in Africa - the United Nations might start an investigation into the nutritional content of canna roots. The broad leaves of cannas might not yet be salad ingredients for humans - but goats are another story. And goats provide meat and milk.

For some reason Wal-Mart seems to be a major supplier of cannas. They appear in huge bins in early spring and unlike other items offered to the masses, you need not get there early. After all the other bulbs are gone, the cannas are still there. Even where Wal-Marts have closed down to suck the business lifeblood from other towns, cannas spring up in the old concrete slabs.

Don't hold your breath waiting for the Canna to "uproot" the Bluebonnet as the official Texas State Flower but there may be surprises yet to come from this under-appreciated flower. What if their powdered roots were an aphrodisiac, a fire ant repellent or a cheap substitute for overpriced Haitian voodoo herbs?

For small Texas towns needing a slogan - "Canna Capital of Texas" hasn't yet been taken. Even if your town doesn't have enough to qualify - don't yet have any cannas - don't let that stop you. It didn't stop Sanderson, Floresville or Georgetown from becoming "Capitals" for Cactus, Peanuts and Poppies (respectively).


Voir la vidéo: Houstons Oldest Family Run Restaurant, Molinas (Janvier 2022).