Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

McDonald's teste le concept de « construisez votre propre hamburger »

McDonald's teste le concept de « construisez votre propre hamburger »

Ces hamburgers haut de gamme ne sont pas votre quart de livre moyen

Des hamburgers personnalisables sont testés dans les magasins McDonald's de Californie et de l'Illinois.

McDonald's adopte l'idée de la personnalisation de ses hamburgers.

Des sites du sud de la Californie et de l'Illinois ont testé un nouveau concept de hamburgers à composer soi-même, où les clients peuvent sélectionner des ingrédients à partir d'un menu sur iPad, selon Registre du comté d'Orange.

Plus de 20 garnitures et sauces sont proposées, dont du guacamole, des oignons caramélisés, du bacon fumé au bois de pommier et une sauce crémeuse à l'ail, le tout servi sur une galette de quart de livre grillée.

Il existe également trois hamburgers de spécialité avec des ingrédients fixes : les hamburgers SoCal, Hot All Over et Grill Thriller.

Le SoCal a du fromage cheddar blanc, des lanières de tortilla chili-lime, de la sauce tomate, laitue et ail; Hot All Over a du fromage pepper jack, des jalapeños tranchés, de la laitue, des tomates et de la mayonnaise épicée; Grill Thriller contient du bacon fumé au bois de pommier, du cheddar blanc, des oignons caramélisés, des champignons et de la sauce barbecue.

Tous les hamburgers sont servis à face ouverte dans un panier en aluminium et au prix de 5,79 $.

Avec des endroits comme Chipotle et Subway qui permettent aux clients de choisir les types d'ingrédients qui entrent dans leur sandwich ou leur burrito, il n'est pas surprenant que McDonald's semble s'emparer de cette tendance. Les restaurants de hamburgers comme Five Guys proposent des hamburgers personnalisés et ont fait leurs preuves. C'est définitivement un look différent pour McDonald's, et il semble que cela pourrait fonctionner.


Partager Toutes les options de partage pour : Les kiosques McDonald's Create-Your-Taste arrivent à New York City in the Gut

Au milieu de ventes en chute libre et d'une concurrence féroce, McDonald's continue de déployer de nouvelles initiatives dans l'espoir de regagner en popularité auprès du public américain (et international). L'une de ses dernières cascades est un nouveau kiosque de création de hamburgers - un affichage numérique que l'entreprise appelle Create Your Taste - qui permet au client de choisir parmi des dizaines d'ingrédients et des centaines de combinaisons. C'est un élan pour une marque qui a été fondée sur un menu simplifié et facile à servir, mais une réponse essentielle aux cris des consommateurs pour la variété et le choix.

Le kiosque Create Your Taste a été lancé dans les magasins McDonald's en Australie en septembre dernier. Après un certain succès, le programme s'est étendu à 2 000 sites aux États-Unis (principalement dans le sud de la Californie) en décembre. Aujourd'hui, un kiosque a ouvert ses portes dans un endroit très fréquenté de New York, sur la troisième avenue près de la 58e rue. L'AP rapporte que le kiosque est facile à utiliser : après avoir passé une commande, les clients prennent un numéro sur un plateau à proximité et lorsque leur hamburger est prêt, un employé de McDonald's apporte le hamburger à table.

Le fait que les consommateurs ne soient pas obligés de s'approcher du comptoir pour récupérer leur nourriture – et qu'elle ne soit pas prête immédiatement après la commande – constitue une rupture importante par rapport au modèle de service de restauration rapide. Avec Create Your Taste, McDonald's emprunte un aspect important au secteur des services rapides et décontractés en demandant à un employé de s'éloigner de son poste à la caisse pour livrer la nourriture à table. Le hamburger est servi à face ouverte et les frites sont livrées dans un petit panier en métal au lieu de l'emblématique boîte en papier rouge de McDonald's - clairement un autre jeu pour améliorer la perception de la qualité.

Mais les New-Yorkais - généralement des consommateurs inconstants avec peu de temps et des milliers d'options de restauration à portée de main - adopteront-ils la nouvelle technologie ? Et cela les amènera-t-il à manger plus souvent chez McDonald's ? Le marché de la ville de New York pourrait être un véritable test du succès de ce produit unique, et même s'il ne fera certainement pas ou ne brisera pas le plan marketing et la sensibilisation des consommateurs de McDonald's, il peut déterminer si McDonald's apportera ou non Create Your Taste à d'autres grandes métropoles.

Comme le note AP dans la vidéo ci-dessous, avec la perte de clients et les fermetures de sites de McDonald's, "il doit faire quelque chose de différent". Proposer plus d'options fait-il partie de la solution recherchée par McDonald's ? Le nouveau PDG de la société, Steve Easterbrook, a récemment déclaré aux analystes de Wall Street : « Il n'y a pas de solution miracle, aucun geste qui ne transformera une entreprise en déclin depuis près de trois ans. Regardez le segment complet ci-dessous:


McDonald's étend son test de création de hamburgers à la recherche de croissance

L'expérience de construction de votre propre hamburger de cDonald's Corp., en cours dans quatre restaurants du sud de la Californie, pourrait s'étendre à de nombreux autres endroits alors que la chaîne cherche à sortir de la pire crise des ventes depuis une décennie.

Le test, qui permet aux clients de choisir des garnitures de hamburgers telles que des jalapenos et des lanières de tortillas sur un écran tactile, sera appliqué à d'autres marchés en fonction du déroulement de l'essai, a déclaré Lisa McComb, porte-parole de McDonald's. Le programme a commencé à la fin de l'année dernière dans un restaurant du comté d'Orange, puis s'est étendu à trois autres McDonald's en août.

La plus grande chaîne de hamburgers au monde, qui pendant des années a évité la personnalisation au profit de la rapidité et de l'efficacité, rattrape désormais les restaurants rapides et décontractés. Les millennials affluent vers des endroits comme Chipotle Mexican Grill et Potbelly à la recherche d'ingrédients frais et de la possibilité de dicter leurs commandes. Les ventes à magasins comparables de McDonald's ont chuté de 0,2% l'année dernière aux États-Unis, tandis qu'elles ont augmenté de 5,6% chez Chipotle et de 1,5% dans la chaîne de sandwichs Potbelly.

"Les ventes de McDonald's sont en baisse, ils cherchent donc un autre moyen de générer des revenus et d'atteindre un public différent", a déclaré Joel Cohen, président du Cohen Restaurant Marketing Group à Raleigh, en Caroline du Nord.

McDonald's a enregistré ce mois-ci sa pire baisse mensuelle des ventes à magasins comparables depuis 2003, pénalisée par la faiblesse de la demande aux États-Unis, ainsi que par une inquiétude en matière de sécurité alimentaire chez un fournisseur en Chine. Les ventes dans les magasins ouverts au moins 13 mois ont chuté de 3,7% en août, a déclaré la société basée à Oak Brook, dans l'Illinois, dans un communiqué. Les analystes avaient estimé une baisse de 3,1%.

Alors que le programme de construction de hamburgers pourrait élargir l'attrait de McDonald's, la chaîne risque également de détourner les clients fidèles si la préparation d'un repas prend trop de temps, a déclaré Cohen.

"Je me demande simplement s'ils n'oublient pas leurs points forts, qui sont la vitesse et la commodité", a-t-il déclaré. « Qu'est-ce qui va être trop long lorsque vous personnalisez un hamburger, et cela va-t-il déranger beaucoup de clients ? »


McDonald's pour étendre ɼonstruire votre propre test de burger'

McDonald's prévoit d'étendre un test cette année qui permet aux gens de commander des hamburgers personnalisés.

La plus grande chaîne de hamburgers au monde a commencé à tester les eaux des commandes personnalisées l'année dernière avec un concept de « construisez votre propre hamburger » sur un site en Californie. En plus de sa carte traditionnelle, le restaurant de Laguna Niguel propose des tablettes sur lesquelles les gens peuvent taper le pain, la galette, le fromage et les garnitures qu'ils souhaitent sur leurs hamburgers.

Kevin Newell, responsable de la marque et de la stratégie aux États-Unis pour McDonald's, a déclaré dans une interview que l'offre est un "moteur énorme". Sans fournir de chiffres précis sur l'impact des ventes, il a déclaré qu'elle attirait un type de client différent et plus foule à l'heure du dîner.

Le but du test étendu est d'obtenir plus de données, a déclaré Newell.

"Ce sera plus de cinq, moins d'une centaine", a-t-il déclaré lorsqu'on lui a demandé combien de restaurants testeraient le menu, conformément à la pratique de l'entreprise de garder les tests planifiés bien secrets. Mais il a déclaré que les emplacements supplémentaires se trouveraient également dans le sud de la Californie.

Le test reflète une volonté de McDonald's de s'adapter à la tendance croissante à la personnalisation dans l'industrie de la restauration rapide. La popularité de Chipotle et Subway, par exemple, est largement due au fait que les gens peuvent dicter exactement ce qu'ils veulent sur leurs burritos et sandwichs.

Avec McDonald's, en revanche, beaucoup de gens savent exactement ce qui est censé entrer dans ses célèbres hamburgers et sandwichs. Un jingle publicitaire expliquait même une fois la composition d'un Big Mac : "deux galettes de bœuf, sauce spéciale, laitue, fromage, cornichons et oignons sur un petit pain au sésame."

Maintenant, cependant, les dirigeants d'Oak Brook, dans l'Illinois, essaient de changer la perception selon laquelle les gens ne peuvent pas personnaliser leurs commandes chez McDonald's.

Outre le test "construisez votre propre hamburger", par exemple, la chaîne déploie de nouvelles tables de préparation dans les cuisines de ses plus de 14 000 restaurants américains. La table est conçue pour accueillir beaucoup plus de garnitures et de vinaigrettes que McDonald's n'en propose actuellement, ce qui suggère que l'entreprise envisage d'élargir sa gamme d'ingrédients. Par exemple, les gens pourraient éventuellement demander des jalapenos ou de la salsa sur leurs hamburgers ou leurs sandwichs.

Bien sûr, les premiers signes prometteurs du test "construisez votre propre hamburger" en Californie sont loin d'être la garantie d'un succès plus large. Il se peut que les gens soient simplement attirés par la nouveauté initiale du test. La chaîne a également déjà fait des ajustements au test, comme la cuisson de ses Quarter Pounders sur un gril plat au lieu de les griller au charbon.

Il n'est pas non plus clair si McDonald's serait en mesure de traduire le concept dans son vaste réseau de restaurants, en partie parce qu'il nécessite un grill séparé dans la cuisine où les galettes des hamburgers personnalisés sont cuites plus lentement.

« Nous devons déterminer, pouvons-nous le faire de manière opérationnelle ? » a noté Newell.


Le concours McDonald's permet aux clients de concevoir leurs propres hamburgers

Souhaitez-vous manger quelque chose appelé un hamburger "Chicago Woozy", servi sur un pain bretzel avec deux galettes de bœuf d'un quart de livre, frites, bacon fumé, vinaigrette crémeuse à l'ail, sauce tartare, champignons, tomates, oignons grillés, fromage suisse et copeaux de parmesan ?

McDonald's, cherchant à booster ses ventes, est à la recherche d'un burger emblématique de la région de Chicago et sollicite des recettes du public pour son concours Burger Build Off.

Mettez donc votre toque et préparez vos hamburgers sur BurgerBuildOff.com jusqu'au 23 août.

Il existe d'innombrables combinaisons. Choisissez parmi huit sortes de petits pains, de la ciabatta au bretzel. Faites-en une pile de galettes double ou triple. Utiliseriez-vous une sauce spéciale ? Peut-être un hamburger au chou frisé sain ? Allez au-delà des tranches de fromage américain et de cheddar typiques et saupoudrez de feta ou de copeaux de parmesan. Ajouter du bacon fumé au bois de pommier ou des lanières de tortilla au chili et à la lime. Arroser d'un glaçage à la coriandre et à la lime ou d'une sauce Buffalo épicée. Bien sûr, complétez le tout avec des ingrédients plus sains comme des tranches de pomme, si vous le voulez vraiment.

Créez autant de combos de hamburgers que vous le souhaitez, mais vous ne pouvez voter que pour un hamburger par jour. Les chefs professionnels ou les travailleurs qui gagnent leur vie dans le secteur de la préparation des aliments au cours des deux dernières années ne peuvent pas participer au concours.

Le vote se déroulera du 24 août au 13 septembre. Seuls 10 finalistes se rendront dans la cuisine du chef McDonald's à Oak Brook pour affiner leurs recettes et présenter leurs hamburgers à un panel jugeant sur le goût, la texture, l'odeur, l'attrait, l'apparence, la taille, à quel point il est facile ou difficile à préparer et comment il s'intégrera dans le processus de cuisine de McDonald's.


McDonald's va étendre le test "construisez votre propre hamburger"

OAK BROOK, Illinois (AP) - McDonald's prévoit d'étendre un test cette année qui permet aux gens de commander des hamburgers personnalisés.

La plus grande chaîne de hamburgers au monde a commencé à tester les eaux des commandes personnalisées l'année dernière avec un concept de « construisez votre propre hamburger » sur un site en Californie. En plus de son menu traditionnel, le restaurant de Laguna Niguel propose des tablettes sur lesquelles les gens peuvent taper le pain, la galette, le fromage et les garnitures qu'ils souhaitent sur leurs hamburgers.

Kevin Newell, responsable de la marque et de la stratégie aux États-Unis pour McDonald's, a déclaré dans une interview que l'offre est un "énorme moteur". Sans fournir de chiffres précis sur l'impact des ventes, il a déclaré que cela attirait un type de client différent et davantage une foule à l'heure du dîner.

Le but du test étendu est d'obtenir plus de données, a déclaré Newell.

"Ce sera plus de cinq, moins d'une centaine", a-t-il déclaré lorsqu'on lui a demandé combien de restaurants testeraient le menu, conformément à la pratique de l'entreprise de garder les tests planifiés bien secrets. Mais il a déclaré que les emplacements supplémentaires se trouveraient également dans le sud de la Californie.

Le test reflète une poussée de McDonald's pour s'adapter à la tendance croissante à la personnalisation dans l'industrie de la restauration rapide. La popularité de Chipotle et Subway, par exemple, est largement due au fait que les gens peuvent dicter exactement ce qu'ils veulent sur leurs burritos et sandwichs.

Avec McDonald's, en revanche, beaucoup de gens savent exactement ce qui est censé entrer dans ses célèbres hamburgers et sandwichs. Un jingle publicitaire expliquait même une fois la composition d'un Big Mac - "deux galettes de bœuf, sauce spéciale, laitue, fromage, cornichons et oignons sur un petit pain au sésame".

Maintenant, cependant, les dirigeants d'Oak Brook, dans l'Illinois, essaient de changer la perception selon laquelle les gens ne peuvent pas personnaliser leurs commandes chez McDonald's.

Outre le test de "construisez votre propre hamburger", par exemple, la chaîne déploie de nouvelles tables de préparation dans les cuisines de ses plus de 14 000 restaurants américains. La table est conçue pour accueillir beaucoup plus de garnitures et de vinaigrettes que McDonald's n'en propose actuellement, ce qui suggère que l'entreprise envisage d'élargir sa gamme d'ingrédients. Par exemple, les gens pourraient éventuellement demander des jalapenos ou de la salsa sur leurs hamburgers ou leurs sandwichs.

Bien entendu, les premiers signes prometteurs du test du "construisez votre propre hamburger" en Californie sont loin d'être la garantie d'un succès plus large. Il se peut que les gens soient simplement attirés par la nouveauté initiale du test. La chaîne a également déjà fait des ajustements au test, comme la cuisson de ses Quarter Pounders sur un gril plat au lieu de les griller au charbon.

Il n'est pas non plus clair si McDonald's serait en mesure de traduire le concept dans son vaste réseau de restaurants, en partie parce qu'il nécessite un grill séparé dans la cuisine où les galettes des hamburgers personnalisés sont cuites plus lentement.

« Nous devons comprendre, pouvons-nous le faire de manière opérationnelle ? » Newell a noté.

Suivez Candice Choi sur www.twitter.com/candicechoi

Le Royaume-Uni nie que Herd revendique le CDC sur Variant Watch: Virus Update

CNN laisse tomber l'ancien sénateur Rick Santorum après des remarques sur la culture amérindienne

JSW Steel appelle les rapports sur l'intérêt de Liberty U.K. « spéculatif »

L'Iran poursuivra les pourparlers sur le nucléaire alors que les extrémistes font monter la pression

Israël rouvre ses frontières à de petits groupes de touristes étrangers

Comment la politique monétaire dovish affecte les taux d'intérêt

La banque centrale américaine, connue sous le nom de Réserve fédérale, a un double mandat de gestion de l'inflation et de promotion du plein emploi. Lorsque les responsables de la Fed sont dits « dovish », cela signifie qu'ils sont plus intéressés à promouvoir la création d'emplois qu'à … Continuer la lecture → L'article Comment la politique monétaire accommodante affecte les taux d'intérêt est apparu en premier sur le blog SmartAsset.

Pourquoi dois-je payer des impôts d'État ?

La déclaration de revenus n'est peut-être pas votre corvée financière préférée, mais elle est nécessaire pour rester dans les bonnes grâces de l'IRS. Pourquoi dois-je payer des impôts d'État est une question que vous pourriez vous poser si vous remplissez votre déclaration … Continuer la lecture → Le post Pourquoi dois-je payer des impôts d'État ? est apparu en premier sur le blog SmartAsset.

Un dGut Doctor : C'est comme un lavage puissant pour vos entrailles

Le meilleur cardiologue américain supplie tout le monde d'arrêter ces 3 aliments

La SEC approuve la proposition du Nasdaq d'autoriser l'alternative à l'introduction en bourse à lever des fonds

Dans un dossier https://bit.ly/3vc3jHV daté du 19 mai, la SEC a déclaré que le changement de règle proposé par le Nasdaq était conforme aux règles et réglementations du régulateur et pourrait être bénéfique pour les investisseurs en tant qu'alternative à une offre publique initiale traditionnelle. . Cette décision est une grande percée pour l'opérateur boursier qui a fait pression pour une alternative aux entreprises pour lever des fonds. Reuters avait rapporté en août https://www.reuters.com/article/us-nasdaq-direct-listing-exclusive-idUSKBN25L1BC que le Nasdaq avait demandé à la SEC de modifier ses règles afin de permettre aux entreprises qui font leurs débuts en bourse via un cotation directe pour lever des capitaux.

Daimler n'est pas d'accord avec Tesla et VW sur les batteries ou le buste

(Bloomberg) -- Le chef des camions de Daimler AG s'attend à ce que les grandes plates-formes à hydrogène jouent un rôle important dans la réduction des émissions du secteur des transports malgré les obstacles technologiques et le scepticisme soulevés par deux rivaux de premier plan. Se concentrer uniquement sur les véhicules électriques à batterie serait risqué car de la rareté de certaines matières premières et des défis que les grilles auront à supporter des réseaux de recharge étendus pour les camions et les bus, a déclaré Martin Daum, PDG de Daimler Truck, lors d'un entretien téléphonique. « Nous ne pouvons pas nous permettre de miser sur une seule technologie pour atteindre les objectifs climatiques », a déclaré Daum. « Jusqu'en 2025, l'accent sera mis à 100 % sur les véhicules électriques à batterie. Entre 2025 et 2035, nous aurons besoin à la fois de véhicules électriques à batterie et à pile à combustible, car les besoins en infrastructures de plus en plus importants nécessitent une approche à deux volets. ont été présentés pendant des années comme une alternative potentielle aux moteurs à combustion. Mais les coûts élevés et les infrastructures de ravitaillement rares ont fait obstacle à une adoption plus large et ont laissé la technologie loin derrière les groupes motopropulseurs électriques à batterie sur le marché des voitures particulières. L'électrification des véhicules utilitaires est plus complexe - ils sont plus gros, plus lourds et utilisés pour tout des livraisons aux supermarchés dans les zones urbaines au transport longue distance dans les zones reculées. Daimler a récemment formé une coentreprise avec son rival Volvo AB pour développer conjointement des piles à combustible. Daimler et Volvo ne sont pas les seuls à voir un potentiel à long terme. « La décarbonisation du mix énergétique représente le changement énergétique le plus profond depuis le début de la révolution industrielle », ont déclaré les analystes de Sanford Bernstein dirigés par Neil Beveridge dans une note aux clients. « Il est tout simplement impossible d'atteindre le zéro net d'ici 2050 sans que l'hydrogène ne joue un rôle majeur. » La division camions de Daimler est le plus grand constructeur mondial de véhicules utilitaires et est en passe de se séparer des opérations de voitures de luxe Mercedes-Benz cette année. La répartition reflète les tendances technologiques divergentes entre les voitures particulières et les véhicules utilitaires. Les deux auront besoin d'énormes investissements dans les nouvelles technologies pour se conformer à des normes d'émissions plus strictes. Daum, 61 ans, a défini jeudi des objectifs de rentabilité plus agressifs et des objectifs pour générer les fonds nécessaires pour naviguer dans la transformation de l'industrie. éviter les pertes même dans les années difficiles », a-t-il déclaré. L'unité prévoit d'être cotée à la bourse de Francfort plus tard cette année et pourrait entrer dans l'indice DAX de premier ordre du pays. Présence mondialeDaimler possède une empreinte véritablement mondiale qui est unique parmi les constructeurs de véhicules commerciaux. Alors que Volvo vient de réduire sa présence en Asie en vendant son activité UD Trucks au Japon, l'unité Traton SE de VW achève son rachat du constructeur américain de camions Navistar International Corp. BharatBenz en Inde, Setra en Allemagne et Freightliner, Thomas Built et Western Star en Amérique du Nord. L'entreprise s'est fortement appuyée sur les bénéfices de Freightliner ces dernières années, car l'Amérique du Nord a tendance à générer une grande partie des revenus de l'industrie. Les dirigeants ont déclaré jeudi que l'augmentation de la rentabilité des opérations européennes serait une priorité absolue et se sont engagés à réduire les coûts de personnel et de matériel pour devenir plus compétitif dans la région. sur les propres opérations de l'entreprise. "Je ne vois pas la nécessité pour nous d'ajouter un atout à notre entreprise européenne", a-t-il déclaré. "Il n'y a aucun plan pour des changements structurels." D'autres histoires comme celle-ci sont disponibles sur bloomberg.comAbonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable. © 2021 Bloomberg L.P.

Nvidia établit une division d'actions de 4 pour 1, les actions augmentent

Les actions de la société, qui dépassaient pour la dernière fois plus de 600 $ dans les échanges avant commercialisation, ont gagné près de 12% cette année après que sa valeur a plus que doublé en 2020. Les fractionnements d'actions peuvent potentiellement attirer des investisseurs de détail qui effectuent de petites transactions. Nvidia, basée à Santa Clara, en Californie, a déclaré que les actionnaires inscrits le 21 juillet recevraient un dividende de trois actions supplémentaires après la clôture des marchés le 19 juillet, les actions étant négociées sur une base ajustée en fonction du fractionnement à compter du 20 juillet.

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Pourquoi l'action Nvidia a bondi après l'annonce d'un split quatre pour un ?

L'action essaie de se stabiliser au-dessus du niveau de 600 $.

Les fonds généralistes retournent dans l'exploitation minière alors que les prix et l'inflation grimpent

La flambée des prix des matières premières, des bilans plus solides et une inflation en hausse ont attiré les investisseurs généralistes des actions minières qui ont évité le secteur pendant des années, selon les données. Les actions des sociétés minières diversifiées Rio Tinto, BHP, Anglo American et Glencore ont doublé l'année dernière, car les mesures de soutien politique dans les économies avancées en réponse à la pandémie de COVID-19 ont alimenté l'inflation. Les matières premières servent de couverture contre l'inflation, ce qui signifie que leurs prix devraient rester élevés, et dans le même temps, la transition vers une économie à faible émission de carbone et la canalisation des fonds de relance vers les infrastructures génèrent une demande de matières premières.

L'exécutif de Microsoft déclare que les PDG qui forcent les travailleurs à retourner au bureau "ne saisissent pas l'essentiel"

Selon Microsoft, les entreprises qui n'offrent pas à leurs employés la possibilité de travailler à domicile passeront à côté des meilleurs talents.

La dette de carte de crédit a plongé - mais que se passe-t-il si vous êtes toujours jusqu'au cou ?

Si vos finances sont durement touchées par la pandémie, vous devrez peut-être faire preuve de créativité.

« Le grand LBO est de retour » : Goldman voit le retour des méga deals

(Bloomberg) -- Selon Christina Minnis, responsable mondiale du financement d'acquisitions chez Goldman Sachs Group Inc., la banque a souscrit cinq prêts relais en 2021 d'une taille de plus de 10 milliards de dollars, près du record de huit depuis un an. "Nous sommes en train de battre ce record", a déclaré Minnis dans une interview à Bloomberg Television vendredi. "Je pense en fait que nous sommes dans les premières manches de très grosses transactions." Goldman a récemment émis un chèque de 18 milliards de dollars pour aider AT&T Inc. à financer son méga accord médiatique avec Discovery Inc. Les transactions dans le monde ont atteint un record de 1,1 billion de dollars au premier trimestre. alors que l'économie a rebondi et s'approche déjà de la barre des 2 000 milliards de dollars grâce au spin-off d'AT&T. Les sponsors de capital-investissement devraient s'associer pour de grands clubs à mesure que la taille des transactions augmente, certains envisageant des rachats qui nécessitent 10 milliards de dollars de capitaux propres, a déclaré Minnis. "Le monde des grands LBO est de retour." Lire la suite : L'ambition de Goldman pour égaler JPMorgan sur AT&T Deal Meets RealityLes meilleures entreprises de rachat font actuellement une offre pour Medline Industries Inc., une société de fournitures médicales qui pourrait rapporter environ 30 milliards de dollars et marquer le retour de Les principaux accords de club. Du côté du financement, les prêteurs directs joueront un rôle important dans la montée en puissance des accords, a déclaré Minnis. Owl Rock Capital Partners, par exemple, mène un prêt de 2,3 milliards de dollars pour aider à financer le rachat de Calypso Technologies Inc. par Thoma Bravo, l'une des plus grosses transactions jamais vues sur le marché de la dette privée. « Je ne vois pas les prêteurs directs. se retirer du tout, en fait, je les vois comme une force très importante », et Goldman Sachs s'associera avec beaucoup d'entre eux à l'avenir, a déclaré Minnis. L'épidémie de Covid-19 a poussé de nombreuses entreprises à passer en mode de survie, mais maintenant elles ' nous nous concentrons sur la façon de grandir dans un monde post-pandémique, a déclaré Minnis. Et elle est également optimiste sur l'Europe, notant une activité exceptionnellement chargée à la fois dans la région et à travers des transactions transfrontalières. ceux-ci sont disponibles sur bloomberg.comAbonnez-vous maintenant pour rester en tête avec la source d'informations commerciales la plus fiable.©2021 Bloomberg LP

Les actions Nvidia bondissent après l'annonce d'un fractionnement d'actions 4 pour 1

(Bloomberg) -- Les actions de Nvidia Corp. ont bondi vendredi après que le fabricant de puces graphiques a annoncé qu'il diviserait ses actions 4 pour 1 dans le but de les rendre plus accessibles aux investisseurs et aux employés. La scission, sous la forme d'un dividende en actions , est soumis à l'approbation des actionnaires lors de l'assemblée annuelle de la société basée à Santa Clara, en Californie, le 3 juin, a déclaré Nvidia dans un communiqué vendredi. La décision, si elle est approuvée, augmenterait le capital social à 4 milliards d'actions. Les actions ont bondi de 3,1% alors que les échanges ont commencé à New York vendredi. Actuellement, Nvidia a environ 622,4 millions d'actions en circulation, valorisant la société à 363,8 milliards de dollars, sur la base du cours de clôture de jeudi de 584,50 $. L'action a gagné 12% jusqu'à présent cette année. Si les actionnaires approuvent le plan, chaque actionnaire Nvidia enregistré le 21 juin recevra un dividende de trois actions ordinaires supplémentaires pour chaque action détenue, à distribuer après la clôture de la bourse le 19 juillet. La négociation devrait commencer sur une base ajustée au fractionnement des actions le 20 juillet. D'autres articles comme celui-ci sont disponibles sur bloomberg.com.

Inditex, propriétaire de Zara, fermera tous ses magasins au Venezuela, selon un partenaire local

Inditex, propriétaire de marques telles que Zara, Bershka et Pull & Bear, fermera tous ses magasins au Venezuela dans les semaines à venir alors qu'un accord entre le détaillant et son partenaire local Phoenix World Trade est en cours d'examen, a déclaré un porte-parole de Phoenix World Trade. Phoenix World Trade, une société basée au Panama et contrôlée par l'homme d'affaires vénézuélien Camilo Ibrahim, a repris l'exploitation des magasins Inditex dans le pays d'Amérique du Sud en 2007. "Phoenix World Trade réévalue la présence commerciale de ses marques franchisées Zara, Bershka et Pull&Bear au Venezuela, pour le rendre cohérent avec le nouveau modèle d'intégration et de transformation numérique annoncé par Inditex », a déclaré la société en réponse à une demande de Reuters.

DETTE FX DU CANADA - Le dollar canadien approche de son plus haut niveau depuis 6 ans alors que les craintes d'inflation s'atténuent

* Le dollar canadien se renforce de 0,2% par rapport au billet vert * Pour la semaine, le huard est en bonne voie pour gagner 0,6% * Les ventes au détail canadiennes augmentent de 3,6% en mars * Le prix du pétrole américain augmente de 1,9% TORONTO, 21 mai (Reuters) - The Canadian Le dollar a augmenté contre son homologue américain vendredi alors que les inquiétudes des investisseurs concernant l'inflation américaine s'estompaient et que les données nationales montraient une augmentation des ventes au détail en mars, le huard se rapprochant d'un sommet de six ans atteint plus tôt dans la semaine. Les ventes au détail canadiennes ont augmenté de 3,6% en mars par rapport à février, dépassant les estimations d'une augmentation de 2,3%, selon les données de Statistique Canada. Les marchés boursiers mondiaux ont légèrement augmenté après une semaine volatile, prenant l'avantage sur un Wall Street plus solide, les données sur l'activité commerciale aux États-Unis ayant tempéré les craintes d'inflation.

MISE À JOUR 4-Les bénéfices de l'App Store d'Apple semblent disproportionnés, a déclaré un juge américain au PDG Cook

Vendredi, un juge fédéral a interrogé le directeur général d'Apple Inc, Tim Cook, sur la question de savoir si le fabricant d'iPhone App Store profite de développeurs tels que le fabricant de "Fortnite" Epic Games et si Apple fait face à une réelle pression concurrentielle pour changer ses habitudes. Cook a témoigné pendant plus de deux heures à Oakland, en Californie, en tant que témoin final dans la défense d'Apple contre Epic, les accusations selon lesquelles les contrôles et les commissions de l'App Store du fabricant d'iPhone ont créé un monopole dont Apple abuse illégalement.

Le chef de la cryptographie de Goldman s'inquiète de la fraude, mais pas de l'avenir de la crypto-monnaie

Le responsable mondial des actifs numériques du géant de la banque d'investissement, Mathew McDermott, a déclaré que la société continuerait d'étendre ses offres dans le domaine des crypto-monnaies pour répondre à la demande croissante.

Prévisions de prix du S&P 500 – Le S&P 500 renonce aux premiers gains

Le S&P 500 s'est initialement redressé vendredi pour atteindre le niveau des 4200 avant de reculer à nouveau. À ce stade, le marché devrait continuer à se dégrader afin de créer l'élan nécessaire pour éclater.

Le meilleur rallye du monde a Morgan Stanley à Newton Eyeing Europe

(Bloomberg) -- Pendant si longtemps les retardataires des marchés boursiers mondiaux, les actions européennes sont de retour en faveur et avec des groupes comme Credit Suisse Group AG et Morgan Stanley rejoignant un chœur de plus en plus haussier, les investisseurs en prennent note. L'indice Euro Stoxx 50 de Les blue chips de la zone euro ont augmenté de 13% jusqu'à présent en 2021, surperformant le S&P 500 au cours des cinq premiers mois de l'année pour la première fois depuis 2017 et dépassant tous les autres principaux indices de référence régionaux. Cela a coïncidé avec une récente reprise des entrées dans les fonds d'actions européennes, tandis que la dernière enquête de Bank of America Corp. auprès des gestionnaires de fonds mondiaux a montré que les actions de la zone euro sont désormais la plus grande surpondération régionale des actions. la possibilité pour l'Europe de rattraper les États-Unis à mesure que les programmes de vaccination s'accélèrent », a déclaré Catherine Doyle, stratège de l'équipe de rendement réel de Newton Investment Management de BNY Mellon, qui surpondère l'Europe par rapport aux actions mondiales. si attrayante en ce moment est la vaste présence de secteurs bon marché sensibles à une reprise économique accélérée par une accélération des efforts de vaccination qui ont initialement traîné les États-Unis et le Royaume-Uni La région est également moins sensible aux inquiétudes inflationnistes qui ont effrayé les marchés ces derniers temps, compte tenu de la pénurie relative des secteurs les plus touchés tels que la technologie. Ces facteurs fournissent un catalyseur à des valorisations historiquement basses. L'indice Euro Stoxx 50 se négocie à environ 17,6 fois les bénéfices sur 12 mois, contre 21 fois pour le S&P 500 et 26 fois pour le Nasdaq. Contrairement à la plupart des indices mondiaux, il n'a pas encore atteint son niveau record ni même dépassé son sommet de 2008. La récente surperformance de l'Europe ne fait que commencer à attirer l'attention des acteurs du marché. Le Credit Suisse a surpondéré les actions d'Europe continentale jeudi, citant le potentiel de rattrapage de la croissance économique de la région qui a pris du retard par rapport aux États-Unis, son exposition au boom de l'énergie verte et le faible positionnement des investisseurs par rapport aux autres régions. Morgan Stanley privilégie les actions européennes par rapport au Les États-Unis sur la reprise des bénéfices alors que l'administration Biden prévoit d'augmenter les impôts sur les sociétés. Et la société de gestion d'investissement américaine Eaton Vance surpondère « significativement » l'Europe dans les portefeuilles d'actions mondiales et internationales, selon Chris Dyer, directeur des actions mondiales, qui voit la surperformance de la région se poursuivre par rapport à USEquity InflowsSelon les données de Bank of America et EPFR Global, Les fonds d'actions européennes ont attiré des flux de capitaux au cours des six dernières semaines. Pourtant, il reste encore un long chemin à parcourir pour rattraper ses pairs. Pour 2021 à ce jour, la région n'a attiré que 4,8 milliards de dollars, contre 181 milliards de dollars investis dans des fonds d'actions américains. L'année dernière, les investisseurs ont retiré environ 43 milliards de dollars des fonds d'actions européens, le plus grand nombre parmi les grandes régions. Les investisseurs internationaux votent également pour les actions de la zone euro en s'entassant dans des fonds négociés en bourse. L'ETF SPDR EURO STOXX 50, coté aux États-Unis, devrait enregistrer son plus gros afflux de fonds depuis 2017 avec environ 300 millions de dollars de nouveaux ajouts en mai, tandis que l'ETF iShares MSCI Eurozone a enregistré cette semaine son plus gros afflux journalier de 187 millions de dollars depuis octobre 2019. Certes, les stratèges interrogés par Bloomberg voient une marge de progression limitée par rapport aux niveaux actuels d'ici la fin de 2021, avec une prévision moyenne de 4 012 pour l'Euro Stoxx 50, en baisse de 0,3% par rapport à la clôture de vendredi. This kind of market might favor stock pickers over index followers.Newton’s Doyle likes automakers such as Volkswagen AG, which can thrive on the adoption of electric vehicles, energy firms such as RWE AG that are making a push for a green-energy transition, and low-cost airline Ryanair Holdings Plc, which she expects to benefit from rising passenger volumes as travel resumes. Volkswagen is down 12% from its April peak and up 42% year-to-date, while RWE has fallen 5.6% this year and Ryanair is down 0.2%.‘Final Unlocking’Luke Newman, who runs long-short funds at Janus Henderson Investors, says he’s net long euro-area equities and net-short the U.S. market because Europe is only now entering the “final unlocking.”READ: More Than 1.54 Billion Shots Given: Covid-19 Vaccine Tracker“Within the unlocking trade, continental Europe has lagged the U.S. and U.K. given the infections waves and vaccine rollouts,” Newman said in a video interview. “We feel that now is the time when the market is prepared to look out not necessarily at this year, but at 2022 and 2023, and start to assume recovery for those less-favored unlocking areas of the market.”He sees Safran SA, a French aircraft engine manufacturer, which is up just 3.4% this year, and Sodexo SA, a French food services and facilities management company, which has gained 13% in 2021 but is down 10% from its March peak, as some of the companies that can benefit from the rebound.Kevin Thozet, member of the investment committee at Carmignac, says the European market is in a “sweet spot” due to its balance of cyclical and quality names, such as luxury companies, which represent a large part of the index. The French asset manager with 39 billion euros ($48 billion) under management holds shares that include LVMH, Hermes International and Ferrari NV, in addition to Safran and Ryanair.“The big attraction in the U.S. was, for a very long time, the technology sector. There are tech companies in Europe, but they aren’t as important. This didn’t help European equities in the past, but there’s a rotation in place right now and Europe benefits,” Thozet said in an interview.Fiscal and monetary stimulus, along with a rebound in consumer spending, should enable economic activity in the euro area to return to pre-Covid levels by late 2021, according to Wei Li, global chief investment strategist at the BlackRock Investment Institute. BlackRock lifted euro-area equities to neutral in February and prefers them to the European credit market.“In addition to a more positive macro backdrop, we see valuations in the euro area as supportive,” she said by email. “We still expect a rapid activity restart beginning in the second half of this year.”More stories like this are available on bloomberg.comSubscribe now to stay ahead with the most trusted business news source.©2021 Bloomberg L.P.

Iran uses crypto mining to lessen impact of sanctions, study finds

Around 4.5% of all bitcoin mining takes place in Iran, allowing the country to earn hundreds of millions of dollars in cryptocurrencies that can be used to buy imports and lessen the impact of sanctions, a new study has found. At its current level of mining, Iran's bitcoin production would amount to revenues close $1 billion a year, according to figures from blockchain analytics firm Elliptic. Iranian officials could not immediately be reached for comment.

U.S. Dollar Index (DX) Futures Technical Analysis – Could Be Setting Up for Start of Counter-Trend Rally

A close over 89.795 will form a closing price reversal bottom. If confirmed, this could trigger the start of a 2 to 3 day counter-trend rally.


Has McDonald’s ‘gourmet’ overhaul failed?

MCDONALD’S splashed out millions of dollars to transform itself into something else. That seems to have been a costly mistake.

Staff breakdown at McDonalds goes viral.

Staff breakdown at McDonalds goes viral

Create Your Taste was abandoned after a year-and-a-half. Picture: Peter Clark Source:News Corp Australia

FOUR years after McDonald’s kicked off its much-hyped build-your-own-burger experiment, thousands of dollars’ worth of special kitchen equipment franchisees were required to purchase is gathering dust.

The fast-food chain would not confirm exactly how much equipment was now sitting idle after Create Your Taste was ditched last year.

But McDonald’s Australia vice president of operations Sharon Paz said: “The majority of equipment has been repurposed and it’s likely we’ll find uses for anything remaining for future platforms (or) initiatives.”

Following complaints from franchisees that it was slowing down kitchens, Create Your Taste was replaced with the non-customisable Gourmet Creations range, having already been ditched a year earlier in the US in favour of Signature Crafted Recipes.

“The McDonald’s franchise structure means if corporate office makes a decision to extend the range, move into a different segment in the market or develop a different menu, franchisees are obligated to comply,” QUT marketing professor Dr Gary Mortimer said.

“While consumers saw the menu evolve and change, behind the scenes franchisees were tasked with purchasing new assets, new menus and new products that obviously struggled to gain traction in the marketplace.”

Selon Interne du milieu des affaires, US franchisees forked out up to $170,000 ($US125,000) per restaurant installing the self-service kiosks alone.

One McDonald’s employee posting on Reddit said the new equipment included a special toaster, a new work bench, a heating cabinet and a new fridge, as well as various tools only available from one supplier.

In a rant about being 𠇏orced” to use a touchscreen kiosk, another user questioned McDonald’s foray into gourmet burgers, self-service ordering and table service.

“When and why did Macca’s get like this?” they wrote. “They used to be fast and cheap, you line up, order, pay and get your meal. Now I can get a parma with salad and chips cheaper than a Big Mac meal. What’s the point going there any more?”

Dr Mortimer said McDonald’s had 𠇌onfused” its customers with its push into �st casual” to take on the likes of Grill𠆝 and Guzman y Gomez.

“It was a reaction to a shift in the marketplace because clearly some of their customers were shifting to a better quality burger offer,” he said.

“The challenge for any business, however, is if you stray too far away from your core, sustainable, competitive advantage, you dilute your market. So those customers that sought a good value offer from McDonald’s became confused and the market was still too small for McDonald’s to make it a viable business.”

Create Your Taste has been replaced with Gourmet Creations. Picture: Keryn Stevens Source:News Corp Australia

Franchisees complained about costly and complex changes. Picture: Joe Raedle/Getty Images/AFP Source:AFP

He said the fast-food chain “many years ago saw how consumers were looking for a good value cafe experience and very quickly moved into that market”, with McCafe continuing to “work exceptionally well for them”.

“I suspect McDonald’s saw the success they had moving into that segment and imagined they could replicate it with a better-quality fast-casual dining offer, and that hasn’t been the case,” he said.

“The cafe market was dominated by a number of smaller players that had higher prices. McDonald’s were able to enter the market with a cafe experience at a low price offer. When they moved into gourmet casual, already players were established like Grill𠆝 and Oporto with much better quality burgers, and it wasn’t their core business.”

Last year, US franchisees responding to a survey by Nomura analyst Mark Kalinowski slammed head office, saying “the partnership is dead”. Franchisees complained about costly and complex changes including installing self-service kiosks, remodelling stores and adding gourmet options.

“We are doing so much, so fast and we aren’t doing any of it properly,” one franchisee wrote. 𠇌ombine that with our staffing problems and we might be close to breaking McDonald’s.”

Another said: 𠇎very week there is a new initiative for the managers to focus on. They need to slow the initiatives down and have less of them, as even our long-term employees are now quitting … McDonald’s Corporation is thinking short term, not long term.”

The survey covered 27 franchisees with 241 stores. In 2015, a similar survey elicited fierce criticism of All-Day Breakfast, with franchisees complaining that it had slowed down service, lowered average bills and sparked chaos in the kitchens.

Last month, McDonald’s chief executive Steve Easterbrook said self-service kiosks were delivering results.

“What we’re finding is when people dwell more, they select more,” he told CNBC.

“There’s a little bit of an average cheque boost. If you think about only two years ago, if you were a customer there were two ways you can get served at McDonald’s. You walked to the front counter and line up and take your drink and find a table or you go through the drive through.

“We’re introducing many options. They can order through mobile, they can come kerbside and we’ll run it out as well as the existing traditional ways. You can pay in different ways and customise your food in different ways. I think we’re trying to add more choice and variety.”

Ms Paz said in a statement, 𠇊t Macca’s, all of our innovation is driven by customers. This is not only about the food on our menu, but also giving our customers choice in how they’re served.

“Whether you want to grab a burger on the go from a drive-through, have Maccas delivered to your door, or sit down in a restaurant and have your meal served to your table, we now offer that choice.

“Our app and digital kiosks have been popular with people choosing those options, but customers can also still order at the counter if they would prefer.”


McDonald's Asked the Internet to Name Its Own Burgers and Things Got Out of Hand

McDonald’s New Zealand put on a creative build-your-own-burger campaign &mdash only to find that people were taking, well, advantage of the customizable options to craft inappropriate, offensive, and just plain impossible sandwiches. (Yes, even sandwiches can be offensive when they’re given cringe-inducing names.)

It all started out innocently enough: touch screens were set up in participating locations, where customers could pick and choose their perfect burger ingredients at will. Meanwhile, a competition was set up online, where people could submit their custom burgers to the McDonald’s New Zealand site for public perusal site &mdash and vote on the best ones.

Many customers were pleased with the process and their ensuing meals, and gave the recipes nice names like the “Hawaiian Hula.”

But then, as Metro UK reports, things started taking a turn for the worse when it came to the website part of the promotion. There were politically-incorrect puns like the Bernie Socialist Feast (just a top and bottom bun.) There were ridiculous requests like a massive stack of just lettuce (Bag of Lettuce), just buns (The Carbonator), and… nothing at all (Atheist’s Delight). Things got unsafe for work, too you can see some of the more inappropriate concoctions in the screengrabs assembled here.

Now, it seems like the whole “Create Your Taste” digital campaign has been put on some kind of hold. The landing page exists on the McDonald’s site, but any attempt to actually move forward in the burger-crafting process just redirects you back to the home page.

The moral of this story? Nothing is safe online. Not even a simple hamburger.


McDonald's in Panic Mode: Accelerates Rollout of Build-Your-Own-Burger Menu

Rich has been a Fool since 1998 and writing for the site since 2004. After 20 years of patrolling the mean streets of suburbia, he hung up his badge and gun to take up a pen full time. Having made the streets safe for Truth, Justice, and Krispy Kreme donuts, he now patrols the markets looking for companies he can lock up as long-term holdings in a portfolio. His coverage reflects his passion for motorcycles, booze, and guns (though typically not all exercised at the same time), but his writing also covers the broader sectors of consumer goods, technology, and industrials. So follow along as he tries to break down complex topics to make them more understandable and useful to the average investor. Have a story idea? Contact Rich here. I may not be able to respond to every suggestion, but I do read them all! Think an article needs a correction? Reach Rich here.

McDonald's has become a shadow of its former self as sales continue falling.

Même McDonald's (NYSE:MCD) realizes how desperate its situation has become. After yet another month of falling sales, the fast-food restaurant is hastening the roll-out of what could be its salvation: deployment of its build-your-own-burger stations.

McDonald's is clearly panicked. Domestic same store stores tumbled once again in November, plunging 4.6%, while global comps were down 2.2%. It marks the 13th consecutive month the burger chain has gone without recording a positive uptick in comparable sales. Globally, they've been negative for six consecutive months.

Sales at McDonald's begin their precipitous slide once again. Data: McDonald's quarterly SEC filings

Last month both McDonald's and Wall Street celebrated better-than-expected sales for the month of October, but I warned investors they should hold off on the bunting and parades: the restaurant operator had launched its popular annual Monopoly promotion and even franchisees were left clinging to the hope the game would "stop the bleeding."

It did. For a month. Barely.

Now McDonald's is back to hemorrhaging sales and its condition is dire.

The burger chain is reeling from the roundhouse punch delivered fast-casual restaurants like Chipotle Mexican Grill (NYSE:CMG) .

It's become an article of faith that diners are flocking to fast-casual Mexican restaurants, Chinese food outlets, and even pizzerias because of the fresher ingredients and personalization options available.

Fast casual has built on, expanded, and even internalized the "have it your way" philosophy featured in Burger King Worldwide's (NYSE:BKW.DL) old jingle. Pizza Hut, for example, is developing a platform that offers over 2 billion customization options through 10 new crust flavors, six new sauces, 11 new flavor recipes, five new Skinny Slice recipes, drizzles, and more.

And now it's McDonald's turn.

It is racing forward to immediately expand the four "Create Your Taste" test sites currently operating in southern California to 30 locations in Illinois, Georgia, Missouri, Pennsylvania, and Wisconsin, and then on to 2,000 sites next year.

Mix-and-match your sandwich ingredients at McDonald's new ordering kiosk. Image: McDonalds Operator's Association of Southern California

McDonald's kiosk-based platform allows customers to personalize virtually every aspect of their burger, from bun and the number of patties to the types of cheese and sauces to put on top. And it's no longer just a build-your-own-burger, or BYOB option: the fast-food restaurant extends it to chicken sandwiches too.

It might take some time to retrain McDonald's customers on how to order.

In this McDonald's of the near future, customers bypass the regular counter and head to touch-screen tablet kiosks where a store employee is available to help negotiate the new ordering process. Among the options available are three types of cheese, a variety of buns (or no bun at all!), several sauces, and a number of toppings, including guacamole, jalapenos, and chili-lime tortilla strips.

And then they wait. A long time by fast-food standards.

According to estimates, it can take as long as seven minutes for a BYO sandwich to be made. Considering McDonald's was experimenting with speeding up its drive-thru with 60-second food-order guarantees, the emphasis on slowing down the ordering process inside seems a bit incongruous.

But it also highlights another problem McDonald's faces in rolling this out to the masses: Create Your Taste is not available through the drive-thru. You have to come inside to order your customized burger or chicken sandwich. Yet it's estimated that many of its restaurants generate as much as 70% of their business through the drive-up window.

It's clear McDonald's is panicking as it tries to gain control over a situation spiraling out of control. The reimagining of itself as a fast-casual restaurant could be just what McDonald's needs, but plenty of hurdles remain in its path that should refrain investors from hoping a turnaround will quickly materialize.


McDonald's just pulled the plug on its biggest menu change in years

"Create Your Taste" allowed customers to build burgers from more than 30 premium ingredients, buns, and sauces, including bacon, caramelized grilled onions, chili lime tortilla strips, guacamole, and jalapenos.

Customers ordered the burgers from touch-screen kiosks inside McDonald's restaurants.

It was arguably the biggest menu change for McDonald's in more than 40 years, since the introduction of breakfast. Many franchisees invested roughly $125,000 per location to install the "Create Your Taste" kiosks in their restaurants.

But within the last month, it suddenly began disappearing from restaurant menus from San Francisco to New York, Business Insider learned based on information from more than half a dozen McDonald's locations across the US.

McDonald's spokeswoman Becca Hary confirmed the change.

" Create Your Taste was a test, which we used as the name for customizable burgers in select cities," Hary told Business Insider. "McDonald’s is now testing a customizable burger platform under the name 'Signature Crafted Recipes.'"

Customers liked ordering from kiosks and personalizing their food, according to McDonald's. And the burgers got largely positive feedback in online reviews.

In mid-2015, the company said it had plans to roll out "Create Your Taste" to 2,000 restaurants nationwide, or roughly one in seven of McDonald's more than 14,000 restaurants in the US. At the time, it was available in seven states.

But there were a few problems with "Create Your Taste." Some customers complained that the burgers were too expensive and took too long to cook.

Business Insider’s Hollis Johnson tested the program at a New York City McDonald’s and paid $10 for a burger with bacon, tomato, onions, cheddar cheese, guacamole, and two sauces, along with sides of fries and a drink. That’s about twice the cost of a Big Mac meal. His meal took eight minutes to prepare.

Some franchisees also complained about the cost of the program, and said it slowed down kitchen operations and targeted an upscale customer that McDonald's shouldn't be going after.

McDonald's decision to get rid of the full "Create Your Taste" menu and replace it with "Signature Crafted Recipes" should help solve some of these issues.

"Signature Crafted Recipes" has fewer options for customization than "Create Your Taste" with bundled toppings that should make it easier for kitchens to handle. The company started testing it earlier this year.

"Our customers appreciate the additional choices and the control of being able to order from kiosks," Hary said. "We’re always testing and looking at new ideas and concepts to provide our customers with a great restaurant experience. "

The Signature Crafted menu allows customers to choose from one of three proteins — beef, buttermilk crispy chicken, or grilled chicken — and one of four topping bundles: maple bacon Dijon, deluxe, buffalo bacon, and pico guacamole. A sriracha topping bundle is also available at some restaurants.

The menu is available to order from the touch-screen kiosks that were used for "Create Your Taste."


Voir la vidéo: JE MANGE TOUS LES TACOS DE CHEZ OTACOS!!! Dégustation XXL- Néo The One (Décembre 2021).